Tournai-Ath-Mouscron Idées entend bien rester au pouvoir, pour poursuivre le changement

En 2012, le groupe Idées était parvenu à terminer en tête et Christian Brotcorne avait endossé le costume de bourgmestre au sein d’une alliance conclue avec le MR. Six ans plus tard, alors que les différents candidats se lançaient des boulettes en papier lors du clip de présentation, le parlementaire a reçu celle flanquée du numéro un. Idées part favori ? Christian Brotcorne ne veut pas vendre la peau de l’ours. "L’objectif : c’est se rassembler autour d’une équipe forte et soudée, vers un changement positif. Nous devons poursuivre ce changement entamé depuis six ans. Et nous aurions même pu faire mieux encore sans certains freins."

Depuis la ferme Decruyenaere à Willaupuis, où se tenait la présentation, Christian Brotcorne s’est dit fier de son équipe. Il s’est aussi lancé dans le bilan de cette législature.

"C’est la première fois que nous allons devoir justifier ce qu’on a fait. Connaissez-vous beaucoup de communes où on a diminué de la sorte la pression fiscale, en supprimant par exemple la taxe sur les égouts ? Nous nous sommes ainsi privés d’un montant proche du million d’euros. Et le projet de piscine avec notre voisin de Péruwelz ? Et notre sélection parmi les projets Quartiers nouveaux ? Et nos avancées en matière d’utilisation des édifices publics et de nos églises ?"

Christian Brotcorne a rappelé qu’il avait fallu aller chercher le financement pour la LeuzArena. Il met aussi sur la table le projet Grand-Place, qui est lancé, ou encore le plan communal de mobilité, qui se met en place.

Il a fait mention aussi de la création annoncée d’une nouvelle crèche et de l’extension du parc d’activités économiques. Et il plaide pour un plan communal de la nature. "Mais tout n’a pas été fait. En matière de développement rural, nous devons impulser une meilleure dynamique. Pareil au niveau de la politique énergétique ou de la rénovation des trottoirs."

Il voit aussi deux bonnes raisons de se montrer optimiste. "La diminution du taux de chômage est la plus spectaculaire dans notre commune au niveau de la Wallonie picarde. Et nous frôlons les 14.000 habitants. Ce sont des indicateurs positifs."