Tournai-Ath-Mouscron L’événement réservé aux catégories U7 à U9 a attiré plus de 230 équipes.

C’est sans doute l’événement le plus attendu de la saison pour les jeunes joueurs de Wallonie picarde et de la région de Mons. La Coca-Cola Cup a ramené plus d’un millier de jeunes footballeurs en herbe durant toute la journée de samedi sur le terrain du stade des Géants d’Ath. Focus sur ce tournoi avec Serge Rochart, secrétaire du comité provincial.


Serge Rochart, cette édition était à la hauteur de vos espérances ?

"Ça a une nouvelle fois été un succès. Nous avons accueilli 234 équipes. Tout s’est très bien déroulé. Les échos des clubs ont été très positifs, les enfants se sont bien amusés. C’est le principal."


Il y avait également des jeunes de la région de Charleroi ?

"C’est vrai que même si l’événement est organisé un an sur deux soit en Wallonie picarde soit dans la région de Charleroi, il y a quand même eu plusieurs clubs carolos (Ransart, Binche, etc.) qui ont souhaité venir parce qu’ils apprécient l’événement."


Vous qui accordez une importance particulière aux jeunes, ce doit être une fierté d’organiser cet événement.

"Bien sûr. C’est l’activité de l’année pour ces jeunes donc c’est important de mettre les petits plats dans les grands pour cette journée afin d’accueillir ces enfants de la meilleure des manières."


Quelles valeurs sont véhiculées via cette organisation ?

"L’amusement et le fair-play en premier. Au niveau des matchs, nous demandons par exemple que les parents restent hors du terrain pour ne pas interférer. Les enfants doivent s’amuser. Même si les enfants veulent gagner, cela doit rester un jeu."


La compétition reste quand même primordiale, même chez les petits.

"Évidemment. Je ne connais pas un joueur, même chez les U7, qui monte sur le terrain sans vouloir gagner. Mais nous ne notons même pas les résultats et il n’y a pas de vainqueur au tournoi. Chaque équipe jouait le même nombre de matchs. C’était avant tout la fête du football et le respect mutuel."


Pourquoi une seule édition par année ?

"Les clubs organisent leurs propres tournois donc nous ne voulons pas non plus leur faire concurrence et prendre leur place."