Tournai-Ath-Mouscron Le nouveau radar permettra à la police de libérer deux personnes.

Il n’est pas passé inaperçu dans l’entité de Comines-Warneton. Un nouveau radar a fait son apparition sur le territoire de l’entité, dans une poubelle. L’information s’est rapidement retrouvée sur les réseaux sociaux.

"Nous avons bien acquis un nouveau radar, confirme Marie Vandenbroucke, directrice administrative de la zone de police de Comines-Warneton. La vitesse des véhicules et le sentiment d’insécurité sont des éléments qui reviennent souvent dans les réunions citoyennes. C’est une des raisons qui expliquent l’achat d’un nouveau radar."

Le nouveau dispositif se trouve dans une poubelle et peut surprendre les automobilistes. Mais il est installé à des endroits où le radar préventif est bien souvent de sortie avant que la police ne passe au répressif. Ce qui limite l’effet de surprise. La zone de police de Comines-Warneton voulait surtout investir dans du nouveau matériel pour gagner en efficacité.

"Notre ancien radar datait de 2005. C’était un radar analogique. C’était assez archaïque comme système, poursuit Marie Vandenbroucke. C’était en argentique et il fallait ensuite transformer les photos en numérique. Le traitement était compliqué et cela prenait beaucoup de temps. Deux personnes étaient notamment chargées du suivi des amendes générées par le radar."

Le nouvel outil est bien plus performant en la matière. "Tout est numérique, note encore la directrice administrative de la zone de police. Cela permet un traitement bien plus rapide et surtout via le centre régional de traitement des procès-verbaux. Ce n’est donc plus notre personnel qui s’en chargera. C’était également notre volonté de libérer de la capacité opérationnelle. Les deux personnes chargées de traiter les procès-verbaux ne devront plus le faire et nous pourrons leur assigner d’autres missions." L. Dup.