Tournai-Ath-Mouscron

Une certaine effervescence règne en ce moment dans l’atelier menuiserie de la Cense de la Pommeraie, à Quevaucamps. Cette période carnavalesque est toujours propice à la fabrication de crosses et de cholettes pour les adeptes, ils sont encore nombreux, du crossage en rue. Les endroits où ces accessoires symboliques du folklore sont fabriqués deviennent rares. Il n’est pas étonnant que Thierry Delaunois, responsable de l’atelier menuiserie de la Cense, reçoive des commandes provenant de loin.

"Nous fabriquons des crosses et des cholettes pour Anvaing, Chièvres, Isières, Basècles ou encore Blaton. Nous venons ainsi de recevoir une commande de Chièvres. Un monsieur m’en commande même pour se rendre au Québec. Récemment, nous avons eu un contact aussi avec l’Office du tourisme de Valenciennes. Dans certains villages du Nord, on crosse", indique Thierry. "Notre but, c’est l’épanouissement des résidents à travers cet atelier. Ils aiment travailler le bois ici et nous leur faisons faire tout ce qu’ils sont capables de réaliser. Nous pouvons aussi créer des modèles sur demande. Nos résidents ont la possibilité de rencontrer les clients, ce qui est valorisant pour eux."

L’année dernière, l’atelier a produit entre 200 et 300 crosses et près de 1.000 cholettes. On ne crosse pas à Chièvres comme à Basècles et l’atelier s’adapte aux demandes. "Les grosseurs des cholettes sont différentes d’un village à l’autre. Pareil pour les tailles des crosses", assure Thierry. "Et le prix, lui, varie aussi en fonction du calibre et de la taille des objets."

Plusieurs résidents s’y mettent. Comme Christophe, qui a, comme on dit, la main. Il sait y faire. "Nous fabriquons en fonction de ce qui manque et des commandes. Et puis, nous avons une réserve", dit-il.

Le nombre de commandes varie

Il est vrai que d’une année à l’autre, le nombre de commandes varie. Il est donc préférable d’avoir quelques cholettes et crosses d’avance. "C’est d’autant plus vrai que maintenant, nous avons même des demandes en dehors de la traditionnelle période du carnaval", souligne Thierry Delaunois. "En fonction de festivités organisées à gauche et à droite, nous répondons à présent à des sollicitations tout au long de l’année."

" À l’atelier menuiserie, nous fabriquons aussi d’autres objets, en rapport ou non avec le carnaval", confie Thierry Delaunois.

Les produits des différents ateliers permettent ainsi de faire connaître le magasin de la Cense, Pom’Art, situé en entrant sous le porche, rue Vandervelde à Quevaucamps. Car, à côté de l’atelier menuiserie, d’autres disciplines sont en vogue à la Cense, comme la ferronnerie, la céramique (grille, balconnière, décoration en céramique), l’atelier savon ainsi que les ateliers de petit élevage avec des pintades, des poulets, des canards ou encore des lapins. Les produits saisonniers comme chicons de terre, asperges, poireaux, tomates et fleurs connaissent aussi un beau succès, de même que le fameux jus de pomme fait maison ou l’huile de noix. Bref, de quoi pouvoir se sustenter.

Le magasin est accessible du lundi au jeudi de 8 h 30 à 16 h 15, le vendredi de 8 h 30 à 18 h et le samedi de 9 h à 12 h. Infos au sujet des crosses, cholettes et autres produits au 069/59.08.83.