Tournai-Ath-Mouscron

L'acteur français Dany Boon a été fait citoyen d'honneur de la cité des Cinq Clochers ce lundi, lors de la projection en avant-première de son dernier film "La Ch'tite famille" au complexe Imagix Tournai

L'ancien étudiant de l'Institut Saint-Luc, qui a gardé des amis dans les cité des Cinq clochers, a reçu cet honneur des mains du bourgmestre faisant fonction, Paul-Olivier Delannois, et de la conseillère communale, Monique Willocq, soeur de son ancien professeur, Yves "Vivi" Willocq.

Juste avant la projection de son nouveau film, l'acteur-réalisateur de "La Ch'tite famille" a été fait citoyen d'honneur de Tournai et a reçu la plus haute distiction honorifique de la ville, le "Petit potier", ainsi qu'un diplome rédigé en picard.

Entre Dany Boon et Tournai, c'est une longue histoire d'amour. Natif d'Armentières, dans le Nord, le jeune Daniel Hamidou a étudié les arts graphiques à l'Institut Saint-Luc à Tournai. "Il est où le GB?" a demandé l'artiste au public, se souvenant ainsi du magasin dans lequel, étudiant, il faisait ses courses. Il a aussi gardé en mémoire les cafés qu'il fréquentait et l'adresse des kots qu'il louait. "Je remercie, Vivi, Yves Willocq, qui avait raison quand il disait que la meilleure chose que je savais faire était de faire l'andouille."

"Faire l'andouille vous va si bien", a répondu le bourgmestre de Tournai. M. Delannois a remercié l'acteur de mettre en valeur le patrimoine picard et l'a invité à "cacher une baraque" (chercher une maison) dans le coin plutôt que de s'installer à Uccle. "Si tu t'emmerdes là-bas, la porte est toujours ouverte ici", a conclu le bourgmestre.

Dany Boon s'est de son côté dit très fier et ému de recevoir une telle distinction. "C'est ici que je suis devenu un homme. J'ai vécu des années merveilleuses à Tournai, les années les plus importantes de ma vie."

© DR

Dans "La Ch'tite famille" qu'il a réalisé, Dany Boon joue le rôle de Valentin, un architecte qui a perdu son accent ch'ti depuis qu'il vit à Paris. Un accident va provoquer chez lui une amnésie qui va le faire revenir vingt ans en arrière, avec son accent ch'ti prononcé.

Dans cette comédie, on retrouve d'autres Nordistes, tels que Valérie Bonneton (native de Somain), Pierre Richard (natif de Valenciennes), Guy Leclyuse (natif de Tourcoing) et Line Renaud (native de Nieppe).