Tournai-Ath-Mouscron

Le motif du décès reste inconnu, mais il s'agirait d'une mort naturelle selon le parquet.

Le corps sans vie de Noële Gravier avait été retrouvé hier, lors d'une battue qui devait être la dernière après deux mois de recherches.

"Noële Gravier était connue pour marcher beaucoup", a précisé le parquet de Tournai. Son corps sans vie a été retrouvé dans le Bois de l'Étrange, à Ellezelles, mercredi soir.

"Le légiste, le laboratoire et le DVI, le service d'identification des victimes, sont descendus sur place. Aucune lésion n'a été relevée, et tous ses effets personnels ont été retrouvés."

Noële Gravier, qui allait avoir 78 ans en octobre, avait disparu le 7 juillet dernier. Après plusieurs recherches infructueuses, une dernière battue a été organisée hier, au cours de laquelle son corps sans vie a été retrouvé.

Sa mort remonterait au moment de sa disparition. "Il faisait également très chaud à cette période", a précisé le 1er substitut du procureur du roi, Frédéric Bariseau.