Tournai-Ath-Mouscron Un préavis de grève a été déposé au Saftam

Un préavis de grève a été déposé au Saftam, le Service d’aide familiale des arrondissements de Tournai, Ath et Mouscron, qui compte 200 travailleurs. Mais le dialogue ne passe pas entre les syndicats et la direction du Saftam, en bénéfice depuis deux ans.

Les syndicats ont mené une action ce lundi devant les locaux du Saftam à Tournai. "Nous avons déposé un cahier de revendications en janvier 2017", explique Catherine Boël, secrétaire régionale Setca. "Nous avons réduit nos demandes à trois : un jour de congé flottant à prendre durant l’année pour le 27 septembre qui avait été supprimé il y a quelques années, un jour de congé supplémentaire dès 55 ans et l’augmentation du montant de l’éco-chèque dans le cadre d’une convention collective."

Mais les syndicats et les travailleurs d’un côté, la direction et le conseil d’administration de l’autre ne sont pas sur la même longueur d’onde. "Nous avons pourtant réduit le nombre de nos demandes et les travailleuses ont augmenté leur productivité", souligne Marie-Line Colin, secrétaire régionale Horval.

"Et d’un autre côté , ajoute Catherine Boël, on a des membres du conseil d’administration qui s’octroient des jetons de présence et même des éco-chèques. C’est indécent !"

Les syndicats s’étonnent même de ne pas avoir été contactés par le Saftam suite au dépôt du préavis de grève le 19 juin. "Ils ont même envoyé un courrier aux travailleurs qui sous-entendait que nous étions irresponsables, que nous mettions l’entreprise en péril. Ce courrier était signé par la directrice et les vice-présidents Luc Dochy et Jean-Louis Claux" , glisse Catherine Boël.

Les syndicats préviennent : si la direction et le CA ne répondent pas favorablement aux demandes, ils partiront en grève fin août, début septembre.