Tournai-Ath-Mouscron Des riverains se plaignent de vitesses excessives et d’un trafic trop important

Depuis quelques mois, voire depuis des années, les riverains du Vieux Chemin de Tournai et de la rue Robert Delange demandent à ce que leurs rues soient équipées de ralentisseurs. Lors du conseil communal, ce point a été abordé. Même s’il ne figurait pas à l’ordre du jour, ce point a été voté en urgence.

"Cette rue est victime d’un trafic de transit trop important tout d’abord. Durant les périodes scolaires, cette rue est aussi victime d’embouteillages dans la matinée et en fin de journée. Lorsque l’école commence et lorsqu’elle termine, pour faire bref ", explique Marc Duviver, le bourgmestre de la cité des Géants.

Outre le trafic important, les riverains pointent aussi la vitesse folle à laquelle certains conducteurs passent dans ces rues.

" Une réunion a été demandée par les riverains il y a quelques mois déjà et différentes solutions sont possibles. Elles ont mis du temps à arriver mais nous avons voulu bien faire les choses. Des contrôles de vitesse ont donc eu lieu et un calcul du nombre de véhicules passant par là a aussi été fait. Le constat est clair, beaucoup de trafic aux heures de pointe et quelques excès de vitesse même si ceux-ci n’étaient pas excessifs. "

Pour pallier ce problème, le service mobilité de la ville d’Ath a réfléchi à plusieurs solutions et l’une d’elles se dégage particulièrement. En plus de cela, elle arrange tout le monde, car cette solution ne sera que très peu coûteuse pour la ville.

"N ous allons mettre des chicanes à deux endroits différents à l’aide de blocs fleuris. Un marquage au sol continu va aussi être mis. Ces deux solutions ont été approuvées lors de la réunion qui s’est déroulée avec les riverains. "

Tout ceci devrait toutefois être provisoire, comme l’a annoncé Marc Duviver. Le but étant de tester cette solution pour voir si elle convient à tout le monde et si elle est vraiment utile.

"La phase de test débutera, je l’espère, en septembre pour la reprise scolaire et se terminera sûrement au mois de janvier prochain."

"Un système silencieux et bien visible" 

La police d’Ath a décidé de proposer des solutions de ralentissement plus silencieuses pour les riverains

Considérées comme des voies secondaires, les rues Robert Delange et du Vieux Chemin de Tournai sont pourtant très fréquentées. " Plusieurs explications sont à donner à ce propos. La principale, c’est qu’au matin, la chaussée de Tournai est très fréquentée, c’est un point de convergence dans la circulation à Ath. De ce fait, plusieurs personnes qui ne veulent pas être dans les embouteillages coupent par ces deux rues-là pour arriver plus rapidement sur la chaussée de Valenciennes ", nous indique Laurent Dupont, chef du service circulation de la zone de police d’Ath.

Les tests réalisés confirment ces propos car en quatre jours à peine, près de 1.400 véhicules ont emprunté ces deux rues. Lors des contrôles de vitesse, un véhicule sur deux roulait au-dessus des 50 km/h autorisés. " La moyenne de vitesse était de 60 km/h. Ce n’est pas trop excessif mais c’est un excès de vitesse quand même . Le système de chicanes, appelées aussi coussin berlinois, que nous allons mettre en place ne gênera pas les riverains car il sera silencieux et bien signalisé par des panneaux et des catadioptres. En plus de cela, il ne sera pas dangereux non plus. L’habitat devenant de plus en plus important, il fallait une solution. "

Depuis quelque temps, la police d’Ath a décidé d’utiliser ce système de ralentisseurs contrairement aux autres dispositifs qui posent certains problèmes pour les riverains. " Les dispositifs de ralentisseurs traditionnels surélevés gênent beaucoup les riverains et ça se comprend. Il faut dire que si en pleine nuit un tracteur passe là-dessus, il réveille tout le quartier. C’est pourquoi nous évitons de placer des dispositifs pareils désormais là où il y a de l’habitat. Nous avons déjà eu des riverains qui demandaient de placer un dispositif surélevé près de leur habitation mais qui nous demandaient ensuite de le retirer à cause du bruit.Nous proposons les solutions mais nous n’avons toutefois pas le dernier mot. "