Tournai-Ath-Mouscron

Quand il avait reçu une première fois les riverains kainois de l’autoroute A8/E429, il y a quelques mois, le bourgmestre de Tournai Rudy Demotte (PS) leur avait indiqué qu’il était possible d’envisager, parmi les pistes, de réduire la vitesse des véhicules à 90 km/h sur un certain tronçon, tout en ajoutant des radars tronçon, afin de luttre contre les nuisances sonores.

"Mais finalement, réduire la vitesse à 90 km/h ne changerait pas grand-chose aux nuisances sonores, d’après des études sur le bruit", explique aujourd’hui Rudy Demotte. "Par contre, ce que nous allons faire, en matière de sécurité routière, c’est quand même nous préoccuper de l’installation de radars tronçon sur l’autoroute A8."

Le projet n’est donc pas du tout abandonné. "J’ai également discuté avec les responsables du SPW de la possibilité d’installer un ou des radars fixes qui permettront également de veiller à ce que les voitures, les motos et les camions n’excèdent les vitesses raisonnables."

"Nous ferions donc les deux : les radars tronçon, et les radars fixes. Les radars tronçon seraient plus situés plus en aval sur l’A8, en direction de Bruxelles, et ils pourraient être installés sur les portiques déjà existants du SPW, et nous avons donc également discuté avec le SPW de l’installation de radars fixes sur la partie de l’A8, à situer quant à eux entre Lamain et Froyennes", indique encore le bourgmestre de Tournai.

Ces radars viendraient s’ajouter, sur le territoire tournaisien, à deux dispositifs récemment placés à la demande du SPW sur l’autoroute A16/E42, à hauteur de Vaulx.