Tournai-Ath-Mouscron La Ville de Tournai a acheté trois radars préventifs

La zone de police du Tournaisis (Tournai, Antoing, Brunehaut et Rumes) dispose d’un analyseur de trafic et d’un radar répressif. Ce dernier est pour l’instant surtout placé sur les grands axes déterminés par la police.

La Ville de Tournai a décidé d’acheter trois radars préventifs mobiles, pour un montant de 10.000 €. "Ils seront essentiellement destinés aux villages mais également à des rues en périphérie de Tournai comme la rue Général Piron ou l’avenue Minjean", explique le bourgmestre ff Paul-Olivier Delannois (PS). "Je reçois des mails, des lettres de citoyens qui disent que les voitures roulent trop vite. Est-ce vrai ou pas ? La police vérifie. Le danger n’existe pas forcément. Il y a parfois un sentiment de vitesse, pas plus."

Les radars seront placés par les services techniques communaux. "Les analyses qui en découleront seront réalisées par le service Mobilité de la commune et elles seront transmises à la police", indique l’échevin de la Mobilité Armand Boite (MR).

La zone de police du Tournaisis prendra ensuite le relais et utilisera le radar répressif si nécessaire. "Ces radars préventifs permettront de couvrir les zones qui étaient moins couvertes et d’objectiver des situations" , glisse Jean-Michel Vivier, de la cellule Mobilité de la zone de police du Tournaisis . "Quand une problématique est dénoncée par le citoyen et relayée par l’autorité administrative, nous pouvons placer le radar répressif. Nous faisons déjà des contrôles dans les traversées de village, à la place de Lamain, à la rue de Forzeau à Templeuve, mais ces nouveaux radars préventifs nous permettront de répondre plus encore aux demandes."

La Ville de Tournai compte acheter d’autres radars préventifs si nécessaire. La zone de police du Tournaisis achètera bientôt quant à elle un second analyseur de trafic.