Tournai-Ath-Mouscron Le produit pour refaire le revêtement rouge du rond-point des Bobines est introuvable

Le revêtement rouge, glissant et dangereux, autour du rond-point des Bobines à Mouscron, n’a toujours pas été refait. Et cela inquiète Philippe Bracaval (MR).

Le député wallon avait interpellé, en février, le ministre des Travaux publics Carlo Di Antonio (CDH). Ce dernier avait répondu qu’une intervention de remplacement serait programmée dès le retour de conditions climatiques favorables. "Plusieurs accidents ayant eu lieu à cet endroit depuis lors et toujours pour les mêmes raisons, j’aimerais savoir quand les travaux débuteront précisément, maintenant que les beaux jours sont de retour", lance Philippe Bracaval.

Le ministre tente de rassurer le député. Les travaux sont toujours programmés. "Un bon de commande a été transmis à l’entreprise en charge des travaux. Mais elle éprouve des difficultés à trouver un fournisseur capable de lui livrer le produit adéquat."

Carlo Di Antonio assure que les travaux seront exécutés, "dès livraison d’un produit dont les fiches techniques auront été approuvées par l’administration".

Le chantier du revêtement du rond-point des Bobines n’est pas encore une saga à Mouscron. C’est par contre le cas de la route de la Laine.

Une saga qui n’en finit plus de rebondir. "Il me revient que le dossier va connaître un nouveau contretemps car le chantier doit être remis en adjudication", croit savoir la députée wallonne Mathilde Vandorpe (CDH). "Aucune des offres reçues n’a été retenue par le SPW. Il me revient que la faute est partagée par le SPW et les entrepreneurs, les premiers ayant omis des postes et les seconds ayant modifié les quantités du métré. Cette remise en adjudication bouleverse le calendrier annoncé de reprise des travaux en septembre."

À cause des retards dans le dossier de la route de la Laine, Mathilde Vandorpe craint que les fonds européens prévus pour ce dossier ne finissent par disparaître.