Tournai-Ath-Mouscron La cour d'appel du Hainaut vient de confirmer le jugement rendu par le tribunal correctionnel de Tournai le 12 mai dernier.

La cour n'a pas suivi le ministère public qui avait réclamé trois ans de plus contre ce pédophile récidiviste qui n'apporte aucune garantie pour l'avenir, selon un rapport d'expertise en santé mentale. Le Péruwelzien âgé de 32 ans était jugé pour avoir commis des attentats à la pudeur sur un enfant âgé de 12 ans.

Il était en état de récidive car il avait écopé de cinq ans de prison avec sursis probatoire le 8 octobre 2015, par le même tribunal de Tournai, pour des faits similaires. Il avait été reconnu coupable d'avoir violé la fille de sa compagne de l'époque, alors âgé de six ans, et d'avoir commis des attentats à la pudeur sur son filleul âgé de cinq ans. Il détenait aussi des images à caractère pédopornographique.

La cour avait demandé un rapport d'expertise en juillet dernier. "Ce rapport fait froid dans le dos et confirme notre sentiment que cet homme n'a aucune volonté de lutter contre les faits qu'il a commis", avait commenté l'avocat général. "Il n'y a aucune remise en question chez lui et le dossier met en évidence une réelle orientation pédophile que l'intéressé minimise. Il faut donc l'éloigner de la société le plus longtemps possible."