Tournai-Ath-Mouscron

La gestion du ramassage des sacs-poubelle sur l’entité d’Estaimpuis a été récemment cédée à l’intercommunale Ipalle. Si la transition s’est bien passée, le conseiller communal de la minorité Patrick Van Honacker (IC-cdH) estime que le système pourrait être amélioré. Surtout pour les plus petits ménages.

"La taille actuelle des sacs, soit de 60 litres, est trop grande pour une partie de la population qui doit déposer des sacs pas remplis. Il faut parfois deux semaines pour le remplir et en été, cela devient malsain voire nauséabond. L’on peut penser aux petits ménages et à ceux qui ont fait le choix du tri sélectif complet ou encore à ceux qui font le pari de produire moins de déchets."

Patrick Van Honacker se demande s’il n’est pas possible d’ajouter un plus petit format que le sac de 60 litres. En Wallonie picarde, seule la Ville de Tournai commercialise des sacs de deux formats différents : 60 litres et 30 litres.

Mais si les sacs-poubelle plus petits conviennent mieux aux petits ménages, c’est moins le cas pour les ramasseurs, comme l’explique le bourgmestre Daniel Senesael (PS). "Le sac étant plus petit, le travailler des ramasseurs est plus difficile puisqu’ils doivent plus se baisser pour reprendre le sac. Cela peut paraître anodin mais une collecte moyenne de 12 tonnes par camion représente environ 1.500 sacs à soulever. La tâche est d’autant plus compliquée qu’une partie de la population a tendance à vouloir à tout prix éliminer ses déchets via ce sac moins cher en le remplissant jusqu’à ras bord. Quitte à fermer le sac avec du ruban adhésif."

Daniel Senesael rappelle au passage que le parc à conteneurs d’Estaimpuis est inscrit dans un projet pilote en matière de collecte des matières organiques. Ce qui permet de limiter les odeurs des sacs-poubelle à son domicile.

Mais le bourgmestre d’Estaimpuis va tout de même relayer l’interpellation de Patrick Van Honacker à l’intercommunale Ipalle. Car pourquoi seuls les habitants de Tournai seraient privilégiés ?