Tournai-Ath-Mouscron

Par la voie d’Yves Herpoel, 19e candidat de la liste Ecolo et co-président local d’Ecolo, les verts ont déposé une réclamation pour infractions aux règles en matière de dépenses électorales commises par la liste PS-LB d’Estaimpuis et par les candidats Daniel Senesael, Quentin Huart, Jean-Michel Nottebaert. "Les Estaimpuisiens ont la chance de recevoir régulièrement dans leur boîte aux lettres une revue communale d’excellente qualité sur le plan technique. Son contenu, Ecolo l’a dénoncé de très nombreuses fois, est plus que discutable. Trop souvent, les lecteurs y trouveront en masse les photos du premier citoyen de la commune et des échevins, vantant les mérites de leur travail de mandataires. Il est normal que les responsables politiques communiquent sur leurs projets et réalisations. Mais faut-il qu’ils figurent systématiquement en photo pour n’importe quel prétexte ? ", argumente Ecolo. " De nombreux Estaimpuisiens regrettent que la revue communale soit devenue au fil du temps un instrument de propagande. Dans le cadre des dernières élections communales, nous avons constaté un détournement éhonté des revues communales de septembre et d’octobre au profit de candidats de la liste PS, en même temps qu’il a été interdit aux partis de la minorité de s’y exprimer." Selon Ecolo, cette dépense n’a pas été reprise dans les comptes de campagne du PS. "C’est pourquoi Ecolo a décidé de soumettre le cas à la Commission de contrôle des dépenses électorales du Parlement wallon." Ecolo réclame une éthique pour L’Estaimpuisien. "Nous proposons d’abord que pour les prochains numéros, un comité de rédaction - pluraliste - soit mis en place."