Tournai-Ath-Mouscron

Le Collège communal de Frasnes-lez-Anvaing a appris ce jeudi matin que l'ancien Relais de la Poste, situé le long de la rue de la Belle-Eau avait été vendu à un privé.

"La gesticulation et la méconnaissance publique du dossier affichées par certains élus socialistes n’est vraisemblablement pas absente de cette prise de décision. Le Collège communal le regrette", avance le collège dans un communiqué.

Voici ses explications mentionnées dans le communiqué .

Le Collège avait récemment visité le site et avait été séduit par le potentiel de cette magnifique propriété. Profitant de la visite du Ministre René Collin, une délégation s’était rendue sur place en sa présence afin de lui montrer les atouts de ce site à savoir :

 D’y aménager en un centre d’accueil touristique des Bassins. En terme de distance, ce site n’était pas plus éloigné que l’ancienne Maison du Sucre.

Cette opportunité avait également le mérite de placer le centre de la commune en lien direct avec les Bassins et permettait au commerce local de profiter du passage touristique.

Le Collège restera attentif à toute opportunité aux abords et au centre de l'entité, sachant les subsides confirmés par le Gouvernement wallon

 Le Ministre René Collin s'était montré particulièrement séduit par le projet. « C’est un super projet », s’était-il enthousiasmé. « J’ai bien compris la volonté d’avancer rapidement dans ce projet. Dans les semaines qui viennent, je dois présenter des fiches pour des grands projets touristiques structurants. Ce que vous me présentez, c’en est un ! J’ai une simple requête, c’est que l’on intègre l’aspect du patrimoine industriel sucrier dans cette maison. »

 Ce jeudi 24 mai 2018, le Ministre Collin a proposé au Gouvernement wallon de marquer son accord sur la phase 2 des aménagements touristiques des bassins pour un montant de 662.000€.

L’aménagement de cet immeuble en pôle touristique aurait pu bénéficier de subsides via le plan wallon d’investissement. De surcroit, une subsidiation à 100% était également envisagée pour la mise hors eau du bâtiment dans le cadre des SAR (sites à réhabiliter).

"En conclusion, le Collège communal, en faisant offre pour l’acquisition de ce domaine ne mettait nullement en péril les finances communales car toutes les pistes de subsidiation avaient été envisagées, estime que ce projet avait toute son utilité. Le Collège se réjouit également de voir qu'un tel site va connaître une seconde vie grâce à un investisseur privé." 

Ambiance donc dans la dernière ligne droite (sans jeu de mots) avant les élections communales...