Tournai-Ath-Mouscron Le ministre wallon Carlo Di Antonio approuve le RUE relatif à l’aménagement du parc du château Beauregard

Le projet de centre thermal sur le site du château de Beauregard à Froyennes vient de franchir une nouvelle étape. Le ministre wallon de l’Aménagement du territoire, Carlo Di Antonio (CDH), vient d’approuver le rapport urbanistique et environnemental (RUE) permettant l’encadrement des aménagements du parc du château Beauregard.

Reconnu pour ses valeurs patrimoniales et paysagères, le site est pressenti pour accueillir un projet du groupe Thermae, comprenant un hôtel d’une quarantaine de chambres, un centre thermal et un restaurant.

Ce site, avec son parc de 17 hectares et ses plans d’eau, étant inscrit au plan de secteur comme zone de parc, la Ville de Tournai a voulu accompagner la conception du projet via un RUE.

Dans le cadre du développement du projet du groupe Thermae, de multiples travaux sont envisagés. "Ils couvrent la rénovation des dépendances du château Beauregard pour accueillir un hôtel et un restaurant, la rénovation du château Beauregard pour en faire un centre de soins, l’aménagement d’un parking de 300 places, l’entretien, la rénovation et l’embellissement du parc privé, ainsi que la mise en valeur des bâtiments à valeur patrimoniale" , rappelle le ministre. "L’approbation de ce rapport urbanistique et environnemental est une étape essentielle car elle permet à tout porteur de projet de pouvoir introduire un permis d’urbanisme auprès de la Ville de Tournai et concrétiser ainsi les options prises par le rapport urbanistique et environnemental".

Le RUE reprend des options d’aménagement relatives à l’environnement, aux paysages, à l’architecture… "En matière de mobilité, le projet prévoit de créer un accès au parc et aux alentours directs du château Beauregard de manière à éviter les flux de circulation sur les voiries de desserte du quartier. Le portail actuel sera principalement réservé aux hôtes qui pourront quitter le site pour une promenade dans le quartier", relève Carlo Di Antonio.

La Ville de Tournai attend maintenant la demande de permis du groupe Thermae. Elle sera suivie d’une enquête publique.