Fusillade à Tournai: suspects et victimes issus du milieu des stupéfiants

Publié le - Mis à jour le

Tournai-Ath-Mouscron

Les agresseurs présumés, originaires de la région de Tournai, ont entre 20 et 30 ans. Les suspects sont également connus pour des faits de stupéfiants

TOURNAI Cinq personnes impliquées dans la fusillade qui s'est produite lundi soir le long du Luchet d'Antoing à Tournai ont été interpellées. Trois d'entre elles, appréhendées rapidement après les faits, devaient être présentées devant un juge d'instruction, mardi après-midi, a-t-on appris au parquet de Tournai.

Elles devraient être confrontées aux deux personnes victimes des tirs. Très vite, la police a identifié un véhicule grâce à des photos prises par des témoins depuis leur balcon. Ce véhicule a été retrouvé à Pecq. Les deux fils du propriétaire ont été interpellés à leur tour.

"Il y avait d'un côté cinq agresseurs et, de l'autre, deux victimes. Une jeune fille était spectatrice", a commenté Jean-Bernard Cambier, substitut du procureur du roi de Tournai.

Selon le parquet, tout ce petit monde se connaît et est surtout connu du monde judiciaire. "Les deux victimes se prétendent de nationalité palestinienne, mais aucune des deux ne portait ses documents d'identité. Ces deux personnes sont connues sous différentes identités. Elles ont entre 30 et 40 ans, gravitent entre Bruxelles et Anvers et sont connues pour des faits de vols avec violence et stupéfiants."

Les agresseurs présumés, originaires de la région de Tournai, ont entre 20 et 30 ans. Les suspects sont également connus pour des faits de stupéfiants.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner