Tournai-Ath-Mouscron

A la maison, la Squadra n'avait pas le droit à l'erreur.

Mouscron 2 – Roselies 0

Buts : 16e et 18e M. Greco (1-0, 2-0)

A la maison, Mouscron avait l'occasion de frapper un grand coup pour les playoffs. Pour cela, il devait prendre le meilleur sur une formation de Roselies en perte de vitesse. Un groupe qui a appris le départ de son staff, en début de semaine, pour des raisons professionnelles. Malgré tout, My Cars jouait le coup. Le début de rencontre était indécis. Les deux formations multipliaient les offensives. Les gardiens ne laissaient rien passer. Au fil des minutes, il y avait de nouveaux espaces qui se créaient. A force de pousser, les Mouscronnois trouvaient la faille. Maximilien Greco, capitaine d'un soir, débloquait la situation. Ce but obligeait les Roseliens à se découvrir. Greco en profitait pour faire la différence. 2-0, c'était le score à la pause. « C'était tout sauf un match facile », lance Max Greco. « Il y avait de la tension et du sérieux dans le chef des deux équipes. A cinq minutes de la pause, l'entraîneur a demandé un temps mort. Il a insisté sur la nécessité de faire primer le collectif sur le reste. On a galvaudé des occasions à cause d'un manque d'altruisme. Au retour, cela s'est avéré payant.»

Au retour des vestiaires, les formations s'échangeaient coup pour coup. Les occasions étaient de plus en plus dangereuses. Roselies s'appuyait sur Canaris et Atssouli. Mais le ballon ne voulait pas rentrer. Via des contres, Mouscron tentait de planter un troisième but. Durot multipliait les interventions. Malgré une belle envie, My Cars devait s'incliner. Après cette soirée, Mouscron compte le même nombre de points que les Roseliens. De la cinquième à la neuvième place, cinq formations se tiennent en... cinq unités. Houthalen, dixième, est encore dans le coup également. La fin de saison s'annonce palpitante. « On devait conserver le zéro, tout en profitait des espaces laissés par l'adversaire. Si Roselies ne marquait pas, on s'assurait la victoire. C'était important car ce club est notre bête noire. Cette fois, on a trouvé les ressources pour faire la différence. On se relance dans la course aux playoffs, avant deux matches importants : la demi-finale de coupe et le choc contre Malle.»