Tournai-Ath-Mouscron

La classique flamande Gand-Wevelgem est une des six plus grandes courses mondiales du printemps. Elle attire les plus grands noms du peloton de la petite reine. Sa 79e édition se tiendra le dimanche 26 mars. 

La course commémore également la Première Guerre mondiale. Le parcours traverse les Flanders Fields et met en valeur monuments et cimetières. Gand-Wevelgem rappelle ainsi ce qui s’est passé il y a 100 ans, dans cette région du monde, à des millions de téléspectateurs. La course étant retransmise dans 46 pays.

Si le parcours passait brièvement ces dernières années par Ploegsteert, dans l’entité de Comines-Warneton, il va cette fois s’y attarder plus longtemps – 5,7km –, notamment dans des petits chemins étroits, sinueux, et en semi dur. Trois secteurs compliqués rebaptisés Plugstreets, placés entre les deux montées du mont Kemmel.

Les coureurs passeront par le mont de la Hutte sous laquelle se trouvent les catacombes : d’immenses galeries souterraines où 1.200 lits étaient installés pour les soldats du Commonwealth. Les cyclistes longeront également le monument de la Trêve de Noël, le mémorial britannique de la Grande Guerre, le centre d'interprétation Plugstreet Experience 14-18, de nombreux cimetières du Commonwealth, et ils traverseront les bois de Ploegsteert.

L’intégration de ce crochet à Ploegsteert a été possible grâce à des aménagements routiers réalisés par la commune. "J’habite la région, une région que j’aime beaucoup", glisse Rudy Lamond, membre de l’organisation en charge du parcours. "Je cherchais une meilleure connexion entre Ploegsteert et Neuve-Eglise avant de retourner au mont Kemmel et j’ai vu que la Ville avait réalisé des travaux routiers qui rendaient cette connexion possible. C’était une occasion à saisir."

"Un hommage symbolique aux victimes de la Grande Guerre"

Contactée, la commune a directement accepté que les cyclistes s’attardent sur son territoire. "La course laisse cette année une place de choix au sein du parcours pour des sites exceptionnels situés sur notre commune, renforçant ainsi le devoir de mémoire", souligne la bourgmestre ff de Comines-Warneton Marie-Eve Desbuquoit. "Le circuit inédit dans les Plugstreets mettra à l’honneur notre territoire, l’histoire, mais aussi le sport. Sur des chemins rénovés il y a peu, longeant de nombreux sites de mémoire, les coureurs rendront par la même occasion un hommage symbolique aux nombreuses victimes de la Grande Guerre."

"Se souvenir de ce qu’a été la Grande Guerre, cela fait partie de l’identité de Gand-Wevelgem qui joue en quelque sorte un rôle d’ambassadeur", relève Hans De Clercq, membre de l’organisation. "Sportivement parlant, le passage dans les Plugstreets va donner plus d'intensité, de tension à la course. Avant, entre les montées du mont Kemmel, le tempo baissait. Là, les coureurs voudront être devant dans les rues étroites des Plugstreets."

La commune a programmé de nombreuses animations le jour de la course. Elle a déjà réalisé des sculptures de vélos colorés en divers endroits de l’entité.

L’organisation de Gand-Wevelgem rendra également hommage à Antoine Demoitié, coureur cycliste belge ayant perdu la vie lors de la dernière édition de la classique flamande. Les coureurs passeront sous une arche en son honneur au kilomètre 192. Le numéro de dossard d’Antoine Demoitié l’année passée.