Tournai-Ath-Mouscron Une réunion importante se tient cette semaine avec les joueurs

La défaite face à Tongres (17-31) aura donc été celle de trop pour l’Estudiantes, qui ne montera pas encore cette année en BeneLeague. La première période n’aura pas été de mauvaise facture, mais Tournai s’est écroulé en deuxième. L’heure est à la déception mais déjà aussi à la préparation de la prochaine saison. "Quoi qu’il arrivât, nous avions déjà prévu une réunion avec les joueurs en ce début de semaine, confirme Alain Luisi, manager sportif de l’Estu. Le staff, lui, restera en place pour autant que nous ayons un noyau compétitif la saison prochaine. "

Pas question donc pour les dirigeants tournaisiens de se contenter de jouer le haut du panier en D1. Non, la montée en BeneLeague sera encore à l’ordre du jour. À ce sujet, les matches de playoffs auront permis aux responsables de l’Estu de dresser un constat : "En D1, nous n’avons tout simplement pas, en cours de saison, l’occasion de disputer des rencontres de très haut niveau tout le temps. Les équipes de BeneLeague , elles, ne jouent que des matches de haut niveau. Et encore, on a pu voir le fossé qui nous séparait des équipes qui jouent le bas de classement en BeneLeague , pas les équipes du top. Sur une rencontre, comme lors du déplacement à Tongres, où nous avions réalisé un gros match malgré la défaite, nous avons l’occasion de rivaliser. Mais quand il faut répéter ces efforts trois ou quatre fois d’affilée, nous n’en sommes pas encore capables", relève Alain.

Dès lors , l’Estu aimerait pouvoir s’appuyer sur le noyau actuel et y adjoindre des renforts de taille. Mais Alain Luisi sait que conserver tout le monde ne sera pas chose aisée. "Plusieurs de nos joueurs sont courtisés et c’est normal. Nous verrons donc si nous devons composer avec des départs ou pas. Mais quoi qu’il en soit, nous avons aussi pris des contacts avec des renforts potentiels. "

Le manager sportif précise, c’est très important, que les chances de monter vont en quelque sorte augmenter avec la nouvelle formule. "Il y aura d’abord des playoffs avec les quatre premiers de D1 et l’équipe qui finira en tête de ces playoffs montera directement. Ce n’était pas le cas jusqu’à présent. "

Et ça pourrait tout changer…