Tournai-Ath-Mouscron De nombreux automobilistes se plaignent de l’extrême lenteur des travaux

Les responsables politiques de la commune de Silly ne relâchent pas la pression sur la Sofico (SPW) qui essuie bien des critiques par rapport au chantier de réfection de l’A8, à hauteur de Hoves.

En cause, l’extrême lenteur des travaux entamés l’automne dernier et dont se plaignent les nombreux automobilistes et camionneurs qui perdent en moyenne une bonne vingtaine de minutes en empruntant quotidiennement ce tronçon réduit pour l’instant à une seule bande de circulation dans le sens Bruxelles-Tournai.

Après le bourgmestre Christian Leclercq, c’est au tour d’Antoine Rasneur, l’échevin en charge des Relations avec la Région Wallonne (SPW), d’en remettre une… couche sans mauvais jeu de mots.

Le collège n’ayant pas de retour de la Sofico, après sa première interpellation, Antoine Rasneur s’est permis de reprendre contact avec l’opérateur qui assure l’entretien du réseau autoroutier wallon dont cette portion de l’A8/E429 comprise entre Tubize et Hoves sur une dizaine de kilomètres.

On en sait désormais un peu plus sur les causes du retard d’exécution qu’accuse ce chantier pour lequel, il faut bien l’avouer, la communication a connu des ratés !

"Le chantier initial consistait en un raclage-pose de revêtement. Cependant, une fois la structure de la voirie mise à nu, un état de dégradation importante de celle-ci a été constaté. Afin de réaliser un travail durable et de qualité, la Sofico a décidé de procéder à des réparations supplémentaires de béton de la structure. Celles-ci ont allongé la durée initiale des travaux qui ont dû être interrompus suite à l’arrivée de la période hivernale et des mauvaises conditions climatiques", précise Antoine Rasneur.

C’est une période durant laquelle la Sofico a veillé à libérer les voies, rabotées et réparées, tout en limitant la vitesse en attendant de pouvoir poser la dernière couche.

"Le chantier a redémarré au printemps et de nouvelles réparations de béton ont été nécessaires vu le charroi ayant circulé durant l’hiver. Les travaux devraient être terminés au début du mois de juin. La Sofico réaffirme que tous les moyens nécessaires sont mis en œuvre pour réaliser ce chantier et faire en sorte qu’il impacte le moins possible les usagers et navetteurs de Silly et d’ailleurs", signale encore Antoine Rasneur.