Tournai-Ath-Mouscron Un homme a abusé de deux fillettes, les enfants de ses voisins qui étaient ses amis

Entre 2012 et 2014, Léon (prénom d’emprunt) s’est livré à des actes dérangeants à l’égard d’une jeune fille née en 2001. Une enfant qui venait jouer à la Wii chez lui en toute confiance, le prévenu étant un ami proche et voisin des parents.

Dans un premier temps, l’homme, âgé de 57 ans, se livrait à des massages sur elle. La situation s’est aggravée, Léon n’hésitant pas à se masturber devant la gamine. Les dernières limites ont été franchies lorsqu’il a tenté d’insérer son sexe dans celui de la petite.

"Il est vrai que j’ai caressé ses seins, sa poitrine, assure le prévenu. Je me suis retrouvé nu sur elle, qui l’était aussi, mais c’était dans l’intention de se caresser, de s’embrasser… Jamais je n’ai voulu la pénétrer. Si c’est le cas, je n’ai pas fait exprès." Cela s’est bien produit puisqu’il a été constaté que la jeune fille avait son hymen perforé… Léon a également eu un comportement similaire avec la grande sœur de la victime…

Le conseil des filles expliquait que le contexte banal des faits était terrifiant. "Cela pourrait être mon voisin. Les parents de la victime n’auraient jamais pu avoir un seul doute tant il paraît être quelqu’un de bien sous tous les points."

En 1980 et en 1990, il a déjà été condamné. En 2008, il avait écopé de deux ans avec sursis probatoire à la suite d’un attentat à la pudeur. Il était censé ne pas se retrouver en présence d’un mineur d’âge sans un autre adulte. Dix ans de prison avec dix ans de mise à disposition du tribunal de l’application des peines étaient sollicités. "Il représente un danger mais il ne saute pas sur tout ce qui bouge. Il lui faut un suivi" , assurait son avocat.

"Mes filles ont perdu confiance en elles, assurait leur maman. Il leur a volé une partie de leur enfance. J’espère que la justice prendra la décision adéquate vu son passé. Il ne s’arrêtera jamais…"