Tournai-Ath-Mouscron Un litige oppose la commune à l’entreprise de construction du complexe

Le conseil communal s’est accordé à une très large majorité sur la nécessité de mettre en demeure l’entreprise ayant bâti le complexe omnisports à Bassilly. En cause, des vices de construction dont souffrent ces infrastructures depuis leur inauguration en 2012.

En cas de fortes pluies, celles-ci provoquent des infiltrations au niveau de la toiture. L’eau dégouline du plafond, avant de mouiller le parquet et de le rendre glissant tout en l’abîmant. Une situation qui n’est pas sans danger pour les nombreux utilisateurs fréquentant cette salle. Outre des problèmes d’étanchéité, la pompe à chaleur ne fonctionne pas bien.

Durant la période hivernale, les occupants de la salle se plaignent de températures trop basses ! "En 2017, le collège a décidé de désigner un avocat pour étudier le dossier et, le cas échéant, intenter une action en justice", rappelle le directeur général.

Et ce dernier d’ajouter que malgré l’envoi de plusieurs courriers demandant à la société concernée d’entreprendre les réparations nécessaires, celle-ci ne répond désormais plus que par voie juridique. Si rien ne bouge dans les prochains mois, le litige opposant les deux parties risque de se terminer devant les tribunaux tout en donnant lieu à une bataille d’experts sur la question des responsabilités.

"À ce stade, nous espérons encore trouver un accord à l’amiable et ne pas devoir en arriver à citer l’entreprise à comparaître. Cette mise en demeure est une invitation au dialogue afin de trouver des solutions durables", souligne le bourgmestre Christian Leclercq.

Jusqu’ici, personne n’est parvenu à identifier les causes de ce double problème. Un vice de conception n’est plus à exclure. Autour de la table, certains élus se souviennent des nombreux P.-V. de carence auxquels ont donné lieu à l’époque les réunions de chantier !

Le conseiller Bernard Langhendries a insisté, lui, sur le manque à gagner énergétique dû à l’impossibilité d’installer des panneaux photovoltaïques sur le toit du bâtiment tant que subsistent les fuites d’eau !Bruno Deheneffe