Tournai-Ath-Mouscron Douze jeunes sont engagés dans le cadre d’ Été solidaire, je suis partenaire

C’est reparti pour un tour. À partir de ce lundi 6 août et durant deux semaines, douze étudiants âgés de 15 à 21 ans vont mettre leur énergie au profit de la collectivité dans le cadre de l’opération Été solidaire, je suis partenaire. Subsidié par le Service public de Wallonie, ce projet est coordonné sur Péruwelz par le Plan de cohésion sociale en collaboration avec le CPAS et l’Immobilière publique Péruwelz-Leuze-Frasnes.

Une fois de plus, les jobistes devront s’atteler à mener à bien plusieurs chantiers : réalisation de travaux d’entretien au sein des cimetières de Péruwelz et Bon-Secours, aménagement d’une aire de jeux au sein de la Maison de quartier de la Roë ou mise en peinture des zones d’activités dans la cour de l’école de Braffe.

Mais s’ils sont venus chercher du travail, les jeunes vont aussi être sensibilisés à certaines valeurs. "L’idée, c’est de construire les citoyens de demain sur base de valeurs en développant leur sens de la citoyenneté, par exemple à l’égard des personnes âgées, souligne Bruno Magro, qui coordonne Été solidaire à Péruwelz. "Le but est de promouvoir ou renforcer la solidarité vis-à-vis des personnes défavorisées ou en difficulté et de favoriser les liens intergénérationnels. "

Ainsi, les jeunes participeront à une approche de l’animation intergénérationnelle au sein du home Petit-Gobert. Les participants recevront aussi une initiation aux premiers soins de secours via l’ASBL les Amis du Samu.

C’est nouveau, les étudiants seront également sensibilisés au harcèlement et au cyberharcèlement par la plateforme cyberharcèlement. "Nous voulons, à travers Été solidaire, faire le lien aussi avec des faits de société. Et avec ces thématiques, on est en plein dedans, assure Bruno Magro . Notre objectif, c’est que les jeunes en parlent ensuite avec leurs parents , qu’ils sachent quels risques on peut courir en postant des photos sur les réseaux sociaux, avec toutes les conséquences que cela peut avoir. Ces formes de harcèlement sont parfois violentes et peuvent détruire les gens. "

Bref, un copieux programme au menu jusqu’au 17 août.