Tournai-Ath-Mouscron

Devenu l’événement incontournable du jeudi de l’ascension, les Sortilèges s’apprêtent une nouvelle fois à en mettre plein la vue aux milliers de spectateurs qui font chaque année le déplacement dans la Cité des Géants. Cette année, pour la 30e édition, le programme est une nouvelle fois très varié et rempli de nouveautés. "Une trentaine de compagnies venant de toute la Belgique et de France seront présentes et œuvrent dans des domaines variés tels que le théâtre, la musique, la danse, le cirque, etc. La particularité est de présenter majoritairement les dernières créations en cours et de nombreuses premières. Sortilèges accorde une attention toute particulière à la musique de rue, peu valorisée en Communauté française", indiquent les organisateurs de l’événement.

Les Sortilèges, c’est aussi l’occasion pour beaucoup d’organisations athoises de se dévoiler au grand public et de montrer les différents atouts que chaque atelier peut mettre en valeur comme nous l’indique l’organisation. " Les projets d’animation et les ateliers de création et d’expression, permettent à chacun d’être acteur lors de cet événement annuel. Des scénographes urbains transfigurent certains lieux au gré de leur talent tandis que les ateliers permanents de la Maison culturelle d’Ath, La Ruée vers l’art, en profitent pour s’exposer au grand jour. Au total, une cinquantaine de représentations aura lieu dans les rues du centre-ville d’Ath."

Événement totalement gratuit, les Sortilèges c’est aussi un moyen de se faire connaître au grand public. "Si la plupart des compagnies sont expérimentées, les jeunes troupes seront également à l’honneur. Le projet "Tremplin" permet à ceux-ci de se faire connaître et de valoriser leurs premières créations. Le festival ne se résume pas seulement aux spectacles de rue, de nombreuses animations seront organisées et une scénographie particulière habillera les rues athoises. " À noter que pour l’occasion, tout le centre-ville athois sera réservé aux piétons ce jeudi 10 mai.

Axel Mercier