Tournai-Ath-Mouscron Un conducteur fantôme est décédé après avoir causé un terrible accident sur l’A8. La thèse du suicide est la plus plausible.

Un conducteur fantôme a perdu la vie ce jeudi à 6 h 20 dans l’accident qu’il a provoqué sur l’autoroute A8/E429 dans le sens Bruxelles-Tournai à hauteur de Mainvault, dans l’entité d’Ath. La thèse de l’acte volontaire, du suicide, est la plus plausible.

Le conducteur du véhicule fantôme a pris l’autoroute à contresens à Frasnes-lez-Anvaing. "Il s’est dirigé vers un camion. Son chauffeur a voulu l’éviter mais d’après des témoins, le conducteur de la voiture fantôme a donné un coup de volant pour se rediriger vers le camion", explique le premier substitut du procureur du Roi de Tournai-Mons Frédéric Bariseau. "Il a percuté le camion sur le flanc. Il est ensuite parti en toupie et il a heurté une camionnette."

La voiture fantôme s’est rapidement embrasée. Son conducteur, seul à bord, est décédé sur le coup. Le conducteur de la camionnette a quant à lui pu sortir à temps de son véhicule avant qu’il ne prenne feu. Il a été légèrement blessé.

Deux camionneurs flamands, Ludwig et Erik, sont arrivés sur les lieux de l’embardée quelques instants après les faits. "C’était impressionnant. Les flammes atteignaient bien 5 mètres de hauteur. Elles étaient aussi hautes que les arbres le long de l’autoroute. Le conducteur du camion est sorti avec un extincteur et il s’est approché des véhicules en feu mais il n’a rien pu faire. Il était déjà trop tard pour le conducteur fantôme et le conducteur de la camionnette était sur le côté. Il était très choqué."

Andy Marquebreucq, un Athois qui se rendait à Mouscron, acquiesce. "J’ai vu les flammes, les secours arriver… Et puis, il y a eu cette explosion de la voiture fantôme. Elle était très forte."

Ludwig et Erik regrettent par ailleurs le comportement de certains. "Des voitures et même des camions se faufilaient entre les véhicules pour passer alors que la situation était grave, dangereuse même."

Selon le parquet, la victime n’a pas encore été identifiée. "Les hommes de la Disaster Victim Identification et un médecin légiste sont descendus sur les lieux. Les données dentaires pourraient permettre de formellement identifier la victime qui semble être de la région", indique Frédéric Bariseau.

Les services de secours d’Ath et de Lessines sont intervenus en nombre sur place, avec deux véhicules de désincarcération, deux ambulances et un Smur. La police de la route a quant à elle dressé les constats d’usage.

L’accident a causé d’importants embarras de circulation. L’autoroute a été fermée pendant plusieurs heures. Des déviations ont été mises en place, notamment via la RN56 où une collision frontale s’est produite à 7h à Rebaix (entité d’Ath), faisant deux blessés graves. Le pronostic vital pour un des conducteurs est engagé.