Tournai-Ath-Mouscron

Bien que fort diminué, Claude Fortez avait encore pesé voici une quinzaine de jours sur les débats du conseil communal.

Le paysage politique brugelettois vient de perdre une de ses figures les plus emblématiques. On a en effet appris, ce dimanche, le décès de l’ancien bourgmestre Claude Fortez qui présida aux destinées de l’ancienne cité sucrière de 1994 à 2006. Ces dernières années, ce notaire de profession apparenté au MR continuait à siéger sur les bancs de l’opposition malgré une santé de plus en plus fragile. Jusqu’au bout, il aura servi sa commune en défendant ardemment des dossiers lui tenant à cœur dont celui de la reconversion du site de l’ancienne sucrerie. Bien que physiquement fort diminué, Claude Fortez était encore intervenu le 14 juin dernier lors des débats du conseil communal (notre photo) où figurait justement à l’ordre du jour le projet de convention qui vient d’être signé entre Pairi Daiza et la commune de Brugelette pour la future gestion de cette friche industrielle dont le parc animalier est désormais propriétaire. Totalisant plus d’un demi siècle de vie politique, Claude Fortez aura tour à tour exercé les fonctions de maïeur, d’échevin, de conseiller et de président du CPAS. Ses funérailles seront célébrées ce jeudi 5 juillet, à 10h, en l’église de Brugelette.