Tournai-Ath-Mouscron

Sur demande de la ville, IPALLE a nettoyé certains tags . Hier, le conseil communal a autorisé le collège à ester en justice une personne en vue d’obtenir sa condamnation au paiement des sommes dues à l’administration relatives au coût de nettoyage des dégradations volontaires par graffitis . "Je peux garantir que ma volonté de poursuivre les incivilités est intacte et ne risque pas de diminuer dans le futur", déclare Paul-Olivier Delannois, le bourgmestre ff de Tournai. Et la note est généralement salée pour ces pseudo artistes.

Rappelons qu'IPALLE propose aux 23 communes de Wallonie picarde, mais aussi aux particuliers, aux commerçants, aux entreprises, etc., un service « graffiti ». Avec un personnel formé pour le « détagage » et un équipement performant, l' intercommunale veut ainsi lutter contre l’incivisme sur les bâtiments publics.

Pour réaliser ce travail, Ipalle dispose d'un camion complètement équipé d’une hydro sableuse; d’une station de lavage à haute pression eau chaude de deux réservoirs d’eau de 1.000 litres chacun et d’un groupe électrogène permettant de travailler en autonomie. Pour les interventions , la mise à disposition du matériel est gratuit. La main-d’œuvre (deux hommes) est de 61 € / heure. A cela s'ajoute au prix coûtant le sable, le mazout, les produits spéciaux, etc.).