Tournai-Ath-Mouscron Alors que le commerce à Tournai fait grise mine, celui du village de Templeuve a le vent en poupe.

Templeuve n’est pas le village le plus habité de l’entité de Tournai. Il compte un peu plus de 3.000 habitants. Mais ce village compte étonnamment encore de nombreux commerces, alors que la situation est plutôt morose à Tournai et que plusieurs villages sont devenus des dortoirs.

À Templeuve, on y trouve quatre cafés, des restaurants, une librairie, des boulangeries, une cordonnerie, deux friteries… Le village compte également des banques, des pharmacies et des fleuristes. Même la bière Tournay est fabriquée à Templeuve, à la brasserie de Cazeau.

Plusieurs moyennes surfaces se sont également installées dans le village, sans causer d’importants dégâts au tissu local.

"Le village compte aujourd’hui encore une trentaine de commerces", indique Myriam Charvet, commerçante aux établissements Schoore et une des chevilles ouvrières de la braderie du village.

A en croire les acteurs locaux, plusieurs raisons expliquent cette situation.

Tout d’abord, le Templeuvois fait généralement ses courses dans son village. "Nous sommes un peu chauvins, c’est vrai" , confie Myriam Charvet. "Nous aimons donner la priorité aux commerces templeuvois. Mais il faut aussi dire que l’on peut trouver de tout dans notre village. Et même pas à des prix plus élevés qu’ailleurs. On peut même y vivre en autarcie. Alors, pourquoi aller plus loin et faire des kilomètres ? "

Templeuve, c’est effectivement le village des irréductibles Gaulois face à Tournai la romaine. Ses habitants ne voulaient déjà pas de la fusion des communes appliquée en 1977. L’esprit de clocher a visiblement du bon pour le commerce local.

"De manière générale, il y a un regain pour le commerce de proximité", glisse encore Myriam Schoore. "Les clients sont sensibles au service, à l’accueil et à la connaissance du métier. Ce qui est bénéfique pour les commerces dans les villages."

Philippe Baeghe, gérant de la taverne le Four, relève pour sa part un autre point important relatif à la bonne tenue du secteur Horeca : la proximité de la frontière française. "C’est un avantage non négligeable. Le week-end, 75 % de ma clientèle est française. Ils viennent notamment boire des bonnes bières belges à un meilleur prix qu’en France."

Et puis, il y a tout le dynamisme local. Le village compte encore trois écoles, deux bibliothèques, des infrastructures pour pratiquer le football, un centre culturo-sportif… Et de nombreuses associations qui organisent des festivités.

L’échevine du Commerce Ludivine Dedonder (PS) dresse le même constat. "Il est vrai que l’on trouve de tout à Templeuve. Un village dynamique. D’ailleurs, quand des citoyens m’interpellent pour demander un logement social, beaucoup veulent s’installer à Templeuve car ils savent qu’ils pourront trouver tout ce qu’ils cherchent dans un petit périmètre, sans avoir besoin de voiture."


Ne pas brader les villages

La braderie de Templeuve existe depuis plus de 50 ans. Elle fonctionne bien mais le comité organisateur manque de bénévoles.

"Déjà l’année passée, nous avons reçu un précieux coup de main de l’association Carn’AT pour organiser la braderie. Cela allait être encore plus compliqué cette année. Nous ne sommes plus que trois à porter ce projet à bout de bras. Ce n’était plus tenable", explique Myriam Charvet, commerçante à Templeuve et membre active d’un comité organisateur qui a dès lors contacté la Ville de Tournai et l’échevine du Commerce Ludivine Dedonder (PS), "pour aider le commerce templeuvois et sauver ce patrimoine local".

Sans l’intervention de la commune, l’événement allait disparaître. Ludivine Dedonder a tout de suite accepté la main tendue. "Les villages où il y a des commerces sont de moins en moins nombreux. Alors, quand il y a un village où il y a encore beaucoup de magasins et de festivités, c’était une obligation pour nous de reprendre la braderie. La seule dans les villages de l’entité. Et puis, il n’y a pas que Tournai qui compte."

Cette année, la Ville organisera la braderie en binôme avec le comité organisateur actuel. Les placiers communaux officieront à Templeuve et la Ville fournira également du matériel pour la bonne tenue de l’événement. L’an prochain, la Ville reprendra entièrement l’organisation.

La braderie de Templeuve se déroulera le dimanche 25 septembre dans la rue de Roubaix, à l’exclusion du carrefour avec la rue de Néchin. Une soixantaine d’ambulants seront présents. Sont également prévus : des manèges, des animations et la présence du géant Omer.

Avant de disparaître , le comité organisateur a décidé de vider les caisses de son association.. Il a offert un chèque de 220 € à deux associations locales : la Fête à la vie et Carn’AT.