Tournai-Ath-Mouscron Le ministre Carlo Di Antonio assure que l’analyse du projet n’est pas terminée.

Le bourgmestre de Mont-de-l’Enclus Jean-Pierre Bourdeaud’Huy (MR) avait lancé un pavé dans la mare en signalant que le dossier du parc d’activités économiques à proximité de l’entreprise Galactic, sur le territoire d’Escanaffles et d’Orroir, était bouclé. Que tous les feux étaient au vert malgré les réticences du Mont-de-l’Enclus.

Concernée par ce projet, la bourgmestre en titre de Celles et députée wallonne Véronique Durenne (MR) a abordé ce sujet au Parlement wallon. "Galactic voulait s’agrandir notamment via la mise en place d’une zone d’activité économique pour permettre son extension. Dans un premier temps, il était question de 40 ha, puis le projet fut réduit à 23 ha par Ideta, intercommunale de développement territorial", rappelle Véronique Durenne. "La commune du Mont-de-l’Enclus est concernée directement par le projet puisque la mise en place de l’extension qui se déroulerait sur son territoire avait, suite à la mise en place d’une enquête publique, rendu un avis négatif pour l’ensemble du projet."

Véronique Durenne s’interroge sur la sortie de Jean-Pierre Bourdeaud’Huy et demande des précisions au ministre wallon de l’Aménagement du territoire, Carlo Di Antonio (CDH).

"Les rumeurs évoquées ne sont pas fondées", insiste le ministre. "Aucune décision n’est actuellement prise à ce sujet. S’agissant d’une demande de révision de plan de secteur, la décision de lancer la procédure revient d’ailleurs au gouvernement wallon."

L’instruction du dossier par l’administration wallonne n’est d’ailleurs pas terminée. "Elle doit être poursuivie en vue de lever certaines incertitudes. L’opportunité de réaliser un développement économique pourvoyeur d’emploi doit être analysée au regard des thématiques soulevées dans les différents avis recueillis."

Le sujet semble donc bien loin d’être clos, contrairement à ce que pensait le bourgmestre du Mont-de-l’Enclus.