Tournai-Ath-Mouscron

Le bourgmestre de Mouscron, Alfred Gadenne, a été retrouvé mort, victime d'une agression, dans le cimetière qu'il ouvrait et fermait quotidiennement en face de son domicile. 

Une personne a été appréhendée et elle sera entendue en fin de matinée. Selon NoTélé, il s'agirait d'un jeune homme de 18 ans, qui aurait agi par vengeance.

La cité des Hurlus a véritablement vécu une soirée dramatique ce lundi. En effet, son bourgmestre Alfred Gadenne (cdH) âgé de 71 ans a été retrouvé mort au sein du cimetière de Luingne entre 20h et 20h30. Le maïeur s’occupait personnellement de l’ouverture et de la fermeture des grilles du cimetière de son village. L’homme est en effet né à Luingne et habitait à deux pas du cimetière.

L’homme fort de Mouscron a été égorgé. Les forces de l’ordre sont très rapidement arrivées sur place et un individu a été interpellé. Tout le quartier aurait été bouclé, un périmètre de sécurité a été mis en place.

Il apparaît que le suspect serait un Mouscronnois de 18 ans. Il aurait agi pour venger le licenciement de son père, il y a quelques années, du service population à la Ville de Mouscron. L'homme se serait suicidé en 2015. Le parquet n'a pas encore confirmé ces informations.

Gadenne, un ancien négociant en combustible

Bourgmestre emblématique de la ville de Mouscron, Alfred Gadenne occupait ce poste depuis décembre 2006. Il avait alors pris la place de Jean-Pierre Detremmerie, un autre homme fort de la cité des Hurlus qui a malheureusement mis fin à ses jours en février 2016. Aflred Gadenne vivait d’ailleurs dans l’ombre de Detremmerie contre qui il réalisait plus de voix de préférence lors des communales. Les deux hommes entretenaient toutefois de très bonnes relations.

Depuis juin 2009, Alfred Gadenne avait également été élu député wallon.

Avant de rentrer en politique, Alfred Gadenne avait mené une carrière en tant que négociant en combustible. Ce n’est qu’une fois retraité que le Luingnois s’est lancé à temps plein en politique. Une fonction qui n’était pas vraiment étrangère à sa famille puisque son père avait occupé le poste de bourgmestre de Luingne avant la fusion des communes. Il sera alors resté trente ans en fonction. Un rôle que son grand-père avait également embrassé.

Le dossier a été mis à l’instruction auprès de Mme Laloux, juge d’instruction montoise. Une descente criminelle se dessine, a-t-il précisé.

Le collège est actuellement réuni en situation de crise et ne fera aucun commentaire avant la communication officielle du procureur du roi de Mons-Tournai, Christian Henry qui est descendu sur les lieux.


L'appel téléphonique d'un inconnu

Christian Henry, le procureur du roi de l'arrondissement judiciaire de Tournai-Mons, a présenté un récapitulatif des faits, indiquant qu'à 19h50, le centre RINSIS des pompiers de Mons a reçu un appel téléphonique d'un inconnu qui signalait qu'une personne avait été tuée dans le cimetière de Luingne (Mouscron).

" Très rapidement, la police de Mouscron s'est rendue sur les lieux. Un corps a été retrouvé sur place ", a poursuivi le procureur. " Les policiers ont également interpellé une personne dans le cimetière. Celle-ci a reconnu être l'auteur de certains faits ", a assuré M. Henry.

Il a précisé qu'en vertu de la loi Salduz, qui impose la présence d'un avocat aux côtés de tout suspect interrogé spécialement lorsqu'il est privé de liberté, " nous devons attendre l'arrivée d'un avocat avant que la juge d'instruction, Mme Laloux, puisse interroger cette personne ".

Le magistrat s'est rendu ce soir sur les lieux du drame où les hommes de la police scientifique de la PJF de Tournai procèdent actuellement à des relevés.


Le collège communal de Mouscron sous le choc

Le collège communal mouscronnois CDH-MR tenait une réunion de crise ce lundi soir suite à l’annonce de cette nouvelle. À l’entendre, Mathilde Vandorpe est visiblement sous le choc. “Nous sommes tous sous le choc , glisse l’échevine. Vous devez comprendre qu’il faut nous laisser un peu de temps. Pour le moment, je préfère ne pas communiquer. Nous attendons également des informations plus précises du parquet.”

Aurélie Vandersteene, ancienne attachée parlementaire d’Alfred Gadenne quand il était député wallon et secrétaire au sein de son cabinet à la commune, est abasourdie. “Je suis sous le choc, je suis perdue. Je ne comprends pas. Je suis bouche bée. C’est atroce. Je ne comprends pas que l’on puisse en vouloir à quelqu’un comme Alfred Gadenne. Je ne comprends pas...”

Alfred Gadenne avait encore organisé son apéro vendredi et il avait participé à une réunion de rentrée d’élus et de militants CDH à Mouscron. “ Il a dit qu’il allait se représenter aux prochaines élections communales et qu’il allait passer la main au cours de la législature , explique Ludovic Billet, collaborateur de deux échevines CDH du collège communal. Il était détendu, il blague, il racontait des anecdotes. Fidèle à lui-même. Une personne simple, sans méchanceté.”