Tournai-Ath-Mouscron Elle va intégrer le parc naturel des Plaines de l’Escaut, dont la population doublera

L’arrivée de la commune de Tournai au sein du parc naturel des Plaines de l’Escaut (PNPE) aux côtés de Péruwelz, Beloeil, Bernissart, Rumes, Brunehaut et Antoing est en train de se finaliser. Avec pour effet de voir le territoire du parc croître de 40 % environ, de 26.000 à 46.000 hectares, alors que sa population va presque doubler pour atteindre 102.500 habitants.

Pour une question démographique, l’ancienne commune de Tournai, ou Tournai-centre si vous préférez, ne sera pas intégrée au parc. Elle sera considérée comme partenaire privilégié ou périmètre urbain associé. Le décor est planté.

Plutôt que de coup de foudre immédiat, Rudy Demotte préfère faire référence à une histoire d’amour qui a pris du temps à naître. Le temps de faire connaissance. "Il fallait sentir comment les gens éprouvaient les choses, et les agents du parc, en multipliant les visites sur le terrain, ont effectué un gros travail."

Pour le bourgmestre de Tournai, ce temps qui a passé aura permis de découvrir la nature rurale de Tournai. "Le plus gros village de Belgique avec ses vingt-neuf villages et ses 213 km². C'est la première commune de Belgique, avant Anvers. Nous possédons un centre urbain mais dans lequel la ruralité s’invite aussi. Auparavant, la population de Tournai, c’était 35.000 habitants dans les villages et 35.000 au centre-ville. Maintenant, on est passé à 30.000 en ville et 40.000 dans les villages, qui attirent du monde. Pourquoi ? Les gens ont besoin de davantage de contacts avec la nature", assure-t-il. "Et puis, la mentalité des villages, cette chaleur, ce partage : tout ça séduit. "

Rudy Demotte trouvait aberrant que Tournai soit la seule commune à ne pas enclencher une démarche d’adhésion à un parc naturel. "Mais en 2012 déjà, nous avions inscrit dans le programme d’action communale cette volonté d’adhésion aux deux parcs, celui des Plaines de l’Escaut et celui des Collines. Pour des raisons à la fois administratives mais aussi politiques - sans que celles-ci ne soient liées à une couleur quelconque, je précise -, nous avons opté pour les Plaines de l’Escaut. Il était aberrant qu’une ville d’Escaut n’adhère pas à l’Escaut ! "

À partir de ce moment, il a fallu convaincre mais aussi rassurer les communes du PNPE. Leur montrer que Tournai n’allait pas les avaler. Leur prouver que le nouvel arrivant ne pèserait pas plus lourd en matière de décision. "Je me souviens d’une réunion à Bon-Secours, à la Maison du parc, qui a été humainement dure. J’ai parlé avec mon cœur. J’ai dit que je n’étais pas là pour rafler la mise et que notre cotisation serait liée à notre nombre d’habitants", rappelle Rudy Demotte. "Les plus réticents ont demandé des démarches écrites. Les bourgmestres se sont influencés mais au fur et à mesure, la bride s’est desserrée. Au sein même de la commune de Tournai, chaque parti n’avait pas le même intérêt pour cette adhésion. Là aussi, cet intérêt est désormais bien perçu par tout le monde. La gestation aura été lente. Mais nous y sommes parvenus. "

Le PNPE prévoit, pour répondre aux besoins liés à l’adhésion de Tournai, l’engagement de deux équivalents temps plein. "Le travail ne va pas fondamentalement changer, mais c’est plutôt le nombre de producteurs ou d’interlocuteurs qui va par exemple augmenter. Nous allons aussi nous organiser différemment dans le travail", confie le directeur, Reinold Leplat. "Ainsi, pour les éco-jardins, nous allons former des ambassadeurs-relais qui pourront aller faire des visites chez le candidat éco-jardinier. Financièrement, l’arrivée de Tournai aura aussi un impact. Nous devons encore finaliser toutes ces démarches avant de lancer nos premières actions sur Tournai dès 2018. "

Pour amorcer cette adhésion au parc naturel des Plaines de l’Escaut, quoi de mieux que des visites sur le terrain, à la rencontre des habitants ? Pour le président du parc, Pierre Wacquier, " ce levier participatif, une fois actionné, a été le détonateur. Et le point final de ces rencontres avec les citoyens se déroulera le 14 octobre où nous inviterons les habitants de Tournai dans le cadre du projet d’adhésion".