Tournai-Ath-Mouscron

Le 26 août prochain, lors du traditionnel cortège de la ducasse d’Ath, le public aura une pensée émue pour Rudy Baudelet qui n’est autre que le fameux Sauvage de la ducasse d’Ath. En effet, pour son 20e cortège, le Sauvage a décidé de passer le relais à l’un de ses deux fils, Maisson Baudelet. À quelques jours de son dernier cortège en tant que figure emblématique, Rudy Baudelet sent déjà la pression monter.

"J e me sens nerveux, avoue le Sauvage. Je sais que comme chaque année, ce sera encore la folie et une fête terrible. Maintenant, je dois avouer que ça va être très dur pour moi. Pendant 20 années, j’ai fait rire le public, j’ai fait peur aux enfants et puis, nous sommes une famille sur la barque. C’est toujours quelque chose de magique durant le cortège même si j’ai beaucoup d’appréhensions."

Rudy Baudelet aurait encore pu continuer quelques années, mais il commence à se sentir vieux sur sa barque. "Je suis le plus vieux sur la barque et je tiens absolument à voir mes fils faire le Sauvage. Après 20 années dans ce rôle-là et même 39 ans sur la barque, j’ai jugé que c’était le bon moment. Donc maintenant, place aux jeunes !"

Et c’est le fils de Rudy, Maisson, qui va reprendre le flambeau. Un rôle qui est très difficile à jouer mais le père ne se fait pas de souci pour cela. "J’ai vraiment confiance en Maisson et je sais qu’il remplira très bien le rôle de Sauvage l’année prochaine. Il sait déjà très bien aussi que s’il y a le moindre souci, je serai toujours derrière lui pour l’épauler et même pour remonter sur la barque s’il le faut. Lorsqu’il remplira le rôle de Sauvage, Maisson aura 22 ans et sera vraiment apte. Si je laisse ma place comme ça, c’est que j’ai entièrement confiance en lui."

Dans le futur, Rudy voudra profiter autrement de sa ducasse. "Je suivrai le cortège avec mes anciens marins dans le futur. Je ne suivrai certainement pas la barque, bien au contraire, je me mettrai le plus loin possible afin que Maisson fasse le rôle de Sauvage comme il le souhaite."