Tournai-Ath-Mouscron Chaque année, celle-ci génère d’importantes retombées économiques dans de nombreux secteurs

Alors que le week-end phare de la ducasse vient de s’achever, l’heure des bilans a sonné, notamment en matière de retombées économiques. Cet événement folklorique dont les géants sont les vedettes ne fait pas uniquement le bonheur des forains qui, durant cette période, occupent la Grand-Place avec leurs manèges.

D’autres corporations tirent profit des festivités organisées chaque année, à la fin de l’été, sur les bords de la Dendre. S’il est difficile d’obtenir des chiffres précis, il est certain que la ducasse d’Ath permet à un secteur comme celui de l’Horeca d’accroître son chiffre d’affaires.

"En vue de l’édition 2018, la Ville a enregistré une septantaine de demandes concernant l’installation de buvettes, de terrasses ou de stands. Celles-ci émanent de cafés, de restaurants mais aussi de magasins, de services-clubs ou encore de mouvements associatifs", confie Sarah Studer, coordinatrice au sein de l’agence de développement local basée dans la capitale du Pays Vert.

En période de ducasse, le secteur hôtelier voit lui aussi le nombre de nuitées grimper en flèche au cœur du pays d’Ath où entre 2000 et 2017, on est passé de 7.000 à 31.000 nuitées sur les douze mois de l’année (source Hainaut Stat) tandis qu’entre 2011 et 2016, le secteur Horeca a engagé 28,7 % d’effectifs en plus, soit un total de 224 salariés.

Beaucoup d’exploitants misent sur la ducasse pour obtenir des rentrées supplémentaires. "Pour de nombreux commerçants, le temps de la ducasse est un peu attendu comme un deuxième Noël", poursuit Sarah Studer.

Parmi les corps de métiers bénéficiaires figurent les fleuristes, les boutiques spécialisées dans les articles de décoration ou encore les coiffeurs, car pour les acteurs du cortège comme pour le public, se refaire une beauté est une nécessité !

Même les grandes surfaces se mettent à l’heure de la ducasse, à l’image du Delhaize qui n’a pas hésité à sortir un album Panini dédié à cette tradition ancestrale reconnue par l’Unesco, tout en vendant dans leurs rayons les ingrédients nécessaires à la préparation de la célèbre tarte à masteilles.

La ducasse est encore un gage de succès commercial pour la brasserie des Géants où est produite la Gouyasse, bière officielle des festivités et qui coule à flots durant celle-ci. Enfin, la maison des Géants attire elle aussi durant la ducasse de nombreux touristes belges et étrangers tels que des Japonais. "Durant les semaines qui précèdent la manifestation, la boutique du musée réalise 75 % de ses ventes annuelles grâce au merchandising officiel dédié à la ducasse."