Tournai-Ath-Mouscron

Si quelque chose ne clochait pas ce dimanche à Tournai, la cause n’est pas à mettre sur le compte du cortège qui a défilé l’après-midi dans ses rues. En effet, si la Grande Procession est un moment incontournable du calendrier tournaisien depuis 926 ans, force est de constater que ce n’est pas cet événement qui attire la grande foule dans les rues.

Un public de fidèles est bien présent mais il n’entrave pas la mobilité des piétons sur les trottoirs de la cité des Cinq Clochers.

En faisant une comparaison avec le nombre de personnes présentes tout le long du parcours de l’après-midi, on ne peut que remarquer que la nouvelle formule du cortège plaît aux visiteurs, même si le timing mérite encore des ajustements. Et c’est celle-là qui attire la foule.

Le retour des fanfares ou des groupes musicaux présentant un show de qualité n’est pas étranger à cela.

Des spectacles organisés dans le cadre des 400 Cloches et à l’initiative de la Ville de Tournai par les Amis de Tournai, avec d’autres, ont certes eu leur modeste succès. Mais cela ressemble fortement à la formule usée jusqu’à la corde qui mériterait le tiroir aux souvenirs de Mons 2015.

Il serait temps de dépoussiérer les landaus pour enfants qui défilent béatement dans les rues en précédant les groupes ou les géants attendus et d’ouvrir la scène à d’autres artistes aux créativités marquées par un esprit plus populaire. Cela ne doit certainement pas manquer à Tournai ou en Wallonie picarde…