Tournai-Ath-Mouscron

FRASNES-LEZ-ANVAING

Infrabel va procéder à la suppression des passages à niveaux le long de la ligne désaffectée Leuze-en-Ht - Renaix

MOBILITÉ Lors du dernier conseil communal de Frasnes-lez-Anvaing, l’ensemble des élus locaux avait dénoncé l’état plus que limite des différents passages à niveaux de l’entité. Celui de la rue des Blancs Arbres, à Moustier, en était l’exemple le plus criant. Contactée par nos soins, la société Infrabel annonce des travaux pour la fin de l’année 2010. “Il faut savoir que, pour modifier, supprimer ou implanter un passage à niveaux, nous devons recevoir un arrêté royal”, explique Fanny Parmentier, porte-parole d’Infrabel.

Cet arrêté royal est enfin parvenu sur la table des responsables d’Infrabel. “Cela fait dix années que nous l’attendions. Il s’agit d’un arrêté pour la démolition de vingt passages à niveaux entre Frasnes-lez-Anvaing et Renaix. Le travail consiste en la démolition du passage à niveaux mais aussi des travaux pour aplanir la route pour qu’il n’y ait plus de traces de l’ancien passage à niveaux.”

Cette démolition aura une autre conséquence : la ligne de train 86 qui relie Leuze-en-Hainaut à Renaix ne risque pas d’être à nouveau utilisée par des convois ferroviaires. Au grand désespoir de la commune, qui aurait aimé revoir certaines gares de l’entité rouvrir ses quais. “C’est la volonté de la commune de voir cette ligne être remise au goût du jour qui a retardé les travaux d’aménagement des passages à niveaux. D’ailleurs, plusieurs fois, on aurait pu remettre à neuf le passage à niveaux de la rue des Blancs Arbres, mais la commune ne voulait pas mettre en place de plan alternatif de circulation.”

Cette remarque semble contradictoire avec les propos tenus par le bourgmestre Crucke et l’échevin Vêche lors du dernier conseil communal, qui prétendaient avoir envoyé de nombreux courriers. Fanny Parmentier insiste toutefois sur le fait que l’assiette ferroviaire ne sera pas démontée et que les terrains sur lesquels circulaient les trains ne seront pas vendus. “De cette manière, si la SNCB constate que la ligne doit être rouverte, les travaux seront moindres.” Mais on se doute que, si la SNCB et Infrabel font des travaux sur vingt passages à niveaux, ce n’est certainement pas pour rouvrir la ligne dans les prochaines années.



© La Dernière Heure 2010