Tournai-Ath-Mouscron Les habitants de Papignies et de Wannebecq subissent les retards de la construction d’un pont.

Les habitants de Papignies et de Wannebecq vont encore devoir s’armer d’un peu de patience. Depuis septembre dernier, la N521 assurant la liaison entre leurs deux villages, dont la particularité est d’être la plus petite route nationale de Belgique, est fermée à la circulation suite aux travaux de construction d’un nouveau pont.

Pour rappel, cet ouvrage d’art permettra de franchir la nouvelle route de contournement entre l’A8 et la cité de Magritte dont la mise en service est prévue l’été prochain. De l’ordre de 16,5 millions d’euros, l’investissement prévoit la création de 4 km de voiries ainsi que l’aménagement de quatre ronds-points et de deux ouvrages d’art.

Trois mois, c’est le délai supplémentaire annoncé par le ministre Di Antonio (CDH) en ce qui concerne la réouverture de la N521 qui, depuis maintenant six mois, n’assure plus la jonction entre la gare de Papignies et la chaussée de Renaix (Ogy) au lieu-dit Parrain Maastricht. Il en résulte pour les habitants des problèmes de mobilité d’autant qu’en matière de transports en commun, l’offre fait cruellement défaut dans ce secteur.

"La gestion de cet important chantier est du ressort du SPW et non de la Ville de Lessines, mais une partie de la population locale en subit inévitablement les conséquences", commente l’échevin Oger Brassart (Oser - CDH).

Suite à une intervention parlementaire de la députée péruwelzienne Véronique Waroux (CDH), le ministre wallon en charge des Travaux confirme que la construction du pont de la N521 a pris du retard suite à des problèmes d’approvisionnement de certains matériaux.

"Même si le projet avance conformément au planning, la réalisation du pont n’a pu être exécutée dans les temps escomptés à cause d’une difficulté de réception technique des éléments préfabriqués en béton de l’ouvrage, conformément aux exigences du cahier des charges ainsi qu’aux normes techniques."

Et le ministre d’ajouter que d’ici fin avril, les travaux de terrassement devraient être achevés et la zone sécurisée afin de permettre aux usagers (piétons et cyclistes) de pouvoir enfin traverser le chantier.