Tournai-Ath-Mouscron

Le centre de consultations de médecine spécialisée à Comines-Warneton, une antenne du Centre hospitalier de Mouscron (CHM), a ouvert ce mardi son plateau technique dédié à l’imagerie médicale. 1,5 million d’euros a été investi pour aménager le plateau et acquérir du matériel afin d’y réaliser des échographies, des radiographies et des mammographies.

La polyclinique de Comines étend ainsi un peu plus son offre de soins ambulatoires. Les activités médicales sont toutes assurées par les médecins spécialistes et les infirmiers du CHM. Ce centre rassemble différentes disciplines afin de répondre aux besoins de la patientèle locale qui rencontre des difficultés pour accéder aux soins de santé spécialisés du fait de son isolement géographique.

Jusqu'à présent, les habitants de Comines-Warneton se rendaient à Mouscron, qui est à une demi-heure de route, voire à Ypres ou à Menin, pour réaliser une échographie ou une radiographie. "Une situation qui peut amener certaines patientes à reporter une mammographie par exemple alors que c'est très important de se faire dépister régulièrement", souligne le docteur Stéphane Dechambre, chef du service Imagerie médicale.

"Ce qui nous importe, c’est de répondre aux demandes locales, aux besoins locaux, quand c’est bien sûr possible pour le CHM", indique son directeur administratif, Guillaume Delbecque. "Nous avançons en fonction des demandes locales donc, et des discussions avec les médecins traitants de l’entité de Comines-Warneton. Bien sûr, il faut parfois dégager des ressources supplémentaires, investir en matériel et engager du personnel. Mais l’infrastructure a été imaginée pour être polyvalente. Et puis, la proximité, c’est essentiel. Bien sûr qu’un centre d’imagerie médicale par exemple, ce n’est pas rentable, mais ne devons pas tout voir par ce spectre-là."

La polyclinique de Comines-Warneton a été inaugurée en juin 2016. Outre l'offre actuelle, des consultations en dermatologie et en pédiatrie sont à l'étude.