Tournai-Ath-Mouscron La deuxième phase entre Frasnes et Renaix débutera l’été prochain. Coût des travaux : 2,1 millions

Lors de son déplacement matinal dans le fief de Jean-Luc Crucke, le ministre Di Antonio est venu officialiser une autre bonne nouvelle, à savoir l’attribution du marché pour la seconde phase attendue de longue date des travaux de réfection de la N60 assurant la jonction entre Frasnes et Renaix.

"Le chantier débutera dès qu’aura pris fin, l’été prochain, la première phase actuellement en cours sur la portion comprise entre Leuze et Frasnes", indique le ministre wallon en charge des Travaux publics.

Cette annonce a de quoi réjouir les autorités communales qui, ces dernières années, ont attiré à diverses reprises l’attention du ministre et de son cabinet sur l’état de dégradation avancée et la dangerosité de la N60, dont le SPW assure la gestion et l’entretien dans la mesure où celle-ci lui appartient.

Ces piqûres de rappel successives ont fini par convaincre le SPW de bouger. "Certaines portions de cette voirie traversant le territoire de plusieurs entités, dont la nôtre, sont vraiment très abîmées. Devant cette situation problématique, il était urgent que la Région wallonne intervienne et débloque les budgets nécessaires, y compris pour sécuriser cet axe routier qui a déjà été le théâtre de nombreux accidents graves", rappelle le bourgmestre ff Jacques Dupire (MR).

Reposant sur un investissement de 2.130.000 €, la deuxième phase prévoit d’ailleurs, à côté de la réfection proprement dite de la chaussée, des aménagements visant à sécuriser les abords de l’école de Dergneau.

En ce qui concerne la première phase des travaux de la N60 déjà d’actualité et où la circulation s’effectue pour l’instant sur une seule bande dans le sens Leuze-Frasnes, le financement est là encore pris en charge à 100 % par le SPW à hauteur de 1.500.000 €. Dans les deux cas, les travaux consistent en la pose d’un nouveau revêtement hydrocarboné.