Tournai-Ath-Mouscron Un père de famille a été tué et sa famille grièvement blessée.

Samedi en fin d’après-midi, une violente collision a coûté la vie à un père de famille. Deux véhicules circulant dans le sens Tournai-Renaix sur la nationale 48, la route provinciale, à Anseroeul (Mont-de- l’Enclus) sont entrés en collision.

Un véhicule, non impliqué directement dans cet accident, avait manifesté son intention de bifurquer sur sa gauche, vers la rue Cache-Claux.

Derrière lui circulait une voiture décapotable occupée par un couple et ses deux enfants. Mais un troisième véhicule, immatriculé en France, circulant aussi dans la direction de Renaix et qui roulait à vive allure, n’a pu éviter la collision avec la voiture décapotable.

Le choc fut très violent. Le bilan est lourd : un mort et trois personnes grièvement blessées. Les secouristes n’ont rien pu faire pour sauver l’occupant de la Peugeot décapotable.

Il est décédé sur place des suites de ses blessures. Sa compagne et ses deux enfants ont été transportés en milieu hospitalier, grièvement blessés. L'un des deux enfants a été transporté à l'hôpital Saint-Luc à Bruxelles, où il a subi une longue intervention chirurgicale.

Le conducteur de la voiture en cause a aussi été emmené en milieu hospitalier.

D’importants moyens humains (36 hommes) et matériels ont été envoyés sur les lieux du drame: quatre ambulances et trois SMUR. La zone de secours de Wallonie picarde, au départ de la caserne de Tournai, avait également dépêché un camion de désincarcération, le balisage ainsi qu’un véhicule de commandement. Le poste des pompiers de Renaix avait mobilisé les mêmes moyens

Une fois de plus, c’est la vitesse qui est en cause dans ce drame de la route. Cette nationale 48 a déjà été le théâtre de nombreux accident graves. Sur place ce samedi, les riverains dénonçaient la vitesse excessive des conducteurs sur cet axe très fréquenté.

Ils émettaient le souhait de voir plus souvent le radar sur place afin de sanctionner les chauffards.