Tournai-Ath-Mouscron Deux liaisons ont été lancées, dont celle reliant Vieux-Condé et Condé à Péruwelz

Depuis cette semaine, deux liaisons transfrontalières en bus ont été mises en route par la société de transport en commun du Valenciennois Transvilles, en collaboration avec les TEC Hainaut. La ligne 5 concerne le trajet Valenciennes-Quiévrechain-Quiévrain tandis que la ligne 14 dessert le tronçon Vieux-Condé-Condé-Péruwelz. Une bonne nouvelle, surtout pour les travailleurs et étudiants français.

"Les contacts entre partenaires belges et français remontent à une quinzaine d’années certainement. La réflexion a été menée au niveau des instances aussi bien fédérales que régionales et communales", indique Arthur Gosée, directeur des TEC Hainaut. "Il y a un peu plus de deux ans, nous avions demandé au bureau d’étude Transitec de mener une enquête sur les possibilités de liaisons transfrontalières. Il fallait aussi étudier le potentiel clientèle et mettre le doigt sur les endroits les plus adéquats pour installer des arrêts. Il s’est avéré que ce potentiel clients, du moins pour l’instant, émanait plus du côté français."

De nombreux étudiants viennent par exemple suivre leurs cours à Péruwelz. La société Transvilles a donc remanié ses lignes en y ajoutant des parties de trajet le matin et le soir pour coller aux horaires des étudiants.

Sur Péruwelz, trois arrêts sont prévus : institut de promotion sociale, Grand-Place et gare, à raison de six voyages par jour en semaine et de deux voyages quotidiens le samedi tant en période scolaire que de vacances scolaires.

"Les bus sont donc des bus français. Transvilles a fait appel à nous pour ce qui touche aux autorisations et à la communication", précise Arthur Gosée. "Il s’agit de la première petite pierre d’un édifice qui pourrait s’étoffer dans les années à venir."