Tournai-Ath-Mouscron

Le corps d'Alfred Gadenne, assassiné lundi soir à Mouscron, a été autopsié dans la nuit à Mons. Un suspect appréhendé lundi soir sera entendu en fin de matinée par un juge d'instruction de Mons-Tournai.

Egorgé lundi peu avant 20h à l'entrée du cimetière de Luingne (Mouscron), Alfred Gadenne a été transféré dans le courant de la nuit vers un centre hospitalier de Mons où une autopsie du corps a été pratiquée.

"C'est un examen médico-légal qui entre dans le cadre de la procédure. Cet examen a duré une heure. Pour le reste, le suspect qui a été interpellé hier soir dans le cimetière de Luingne doit être entendu ce matin par la police de Mouscron. On lui rappellera qu'il a le droit au silence. Dans le cadre de la loi Salduz, un avocat a été désigné et lui a été commis. En fin de matinée, je devrais être en possession du rapport d'audition de la police, dossier qui sera ensuite transmis à la juge d'instruction Mme Laloux. Après audition du suspect, en présence de son avocat, c'est elle qui décidera de l'inculpation. Pour l'instant, les déclarations du suspect sont très brèves. Pour la presse, la communication sera assurée ce midi ou en début d'après-midi à Tournai, soit par Jean-Bernard Cambier, procureur du roi de division, soit par Frédéric Bariseau, 1er substitut du procureur du roi de Tournai", déclarait vers 07h30 Christian Henry, procureur du roi de l'arrondissement judiciaire de Tournai-Mons.