Tournai-Ath-Mouscron

De jour en jour, le centre hospitalier de Mouscron ne cesse de se soucier de la qualité et de la sécurité de la prise en charge des patients.

Afin de pouvoir continuer à améliorer ces services, le CHM a introduit le 23 mai dernier plusieurs dossiers auprès des autorités régionales afin de présenter son programme d’extension en trois axes.

Dans un premier temps, le centre hospitalier de Mouscron souhaite augmenter son nombre de places de parking tout en maintenant la gratuité. "Rapidement après la mise en service de l’ensemble du complexe hospitalier en 2011, le nombre de places de parking est devenu source de mécontentement pour les patients, les visiteurs et les riverains", explique-t-on du côté du CHM. L’hôpital souhaite donc ajouter 276 nouvelles places réparties autour de son complexe hospitalier.

Le CHM souhaite également étendre son service des urgences. "Le nombre d’admissions au service des urgences augmente chaque année. Depuis la conception du service des urgences en 2006, la fréquentation de ce service a augmenté de 50 %, avec une augmentation constante enregistrée de 5 % par année. En 2018, plus de 90 patients se présentent en moyenne aux urgences chaque jour."

L’extension pourra ainsi s’effectuer sur plusieurs niveaux du côté du garage des ambulances, afin d’être en lien direct avec certains services de l’hôpital. Enfin, c’est le service de radiothérapie que le CHM souhaite étendre en sous-sol.

"La demande croissante de traitement de radiothérapie force le CHM à étendre son offre par l’exploitation à court terme de quatre appareils d’irradiation dans le but de répondre aux besoins en matière de santé de la population. La construction de deux bunkers supplémentaires est indispensable : un bunker pour permettre la continuité des traitements dans un délai qui garantit la sécurité et le confort de ceux-ci et un autre bunker moins urgent qui assurera le suivi des traitements lorsque les machines actuelles seront à remplacer. L’extension de ce service se fera sur trois niveaux en sous-sol dans la continuité du service de radiothérapie, en cohérence avec la circulation des patients et de leurs accompagnants."