Tournai-Ath-Mouscron Les travaux de rénovation et d’extension du bâtiment où s’installera le club de jazz débuteront prochainement.

Une enquête publique vient de démarrer à Comines. L’objet : l’extension et la transformation du café Le Club situé au n°1 de la rue du Faubourg à Comines pour en faire un club de jazz. Un projet sous la forme de coopérative. Un projet notamment porté par Jean-Jacques Vandenbroucke, connu comme avocat, ancien Premier échevin de Comines-Warneton, et passionné de jazz.

"Sur le plan financier, nous avons presque tout le capital nécessaire. Soit 465.000€", explique Jean-Jacques Vandenbroucke. "La brasserie Bataille-Dumortier a pris 40.000€ en parts sociales contre le bâtiment, le cabinet d’architectes a 25.000€ en parts sociales, ce qui correspond au travail réalisé. Il restait donc 400.000€ et presque toute la somme a été trouvée. Il reste une dizaine de milliers d’euros et nous avons encore une réunion ce 6 janvier avec des investisseurs qui se sont récemment manifestés."

Une équipe de bénévoles s’est également constituée. "Cette équipe va déblayer les gravats, pomper l’eau de la cave, pour faire avancer le chantier plus vite. C’est important que les gens s’impliquent. Ils auront également leur nom sur la plaque lors de l’inauguration. Il ne s’agit pas que de participer financièrement au projet, ni d’inscrire le montant de la contribution sur la plaque. Chacun peut apporter sa pierre à l’édifice. À son échelle."

La contribution financière est d’ailleurs très variable. Elle oscille entre 1.000€ et 200.000€. Certains s’investissent aussi surtout physiquement. "Nous avons une vingtaine de contributeurs. C’est un projet coopératif. Et tout le monde aura son mot à dire à l’assemblée générale."

Si le permis est obtenu pour les travaux, les porteurs de projet comptent bien les effectuer rapidement afin d’ouvrir le club de jazz au plus vite. "Nous serons prêts pour le 1er janvier 2019", assure Jean-Jacques Vandenbroucke. "Nous proposerons des concerts bien sûr, de jazz et autre. Il y aura également des débats, des cours de danse, des cours de cuisine… Le lieu sera également ouvert pour boire un verre ou manger un bout vendredi et samedi soir, avec ambiance jazzy."

Et pour faire tourner le club : des bénévoles. Pendant un an, au moins, histoire de voir si cela fonctionne, les porteurs de projet vont bénévolement faire fonctionner leur club de jazz.