Tournai-Ath-Mouscron

Personne n’est heureux d’être demandeur d’emploi. À Comines-Warneton, ces personnes se retrouvent dans la file du CPAS pour obtenir le revenu d’intégration sociale (RIS). Certains d’entre eux - pas tous puisque les demandeurs du RIS peuvent aujourd’hui aussi être des travailleurs - doivent suivre des ateliers proposés par le CPAS après avoir signé un contrat.

Ils deviennent stagiaires du service Insertion. "Ils doivent participer à des ateliers. Cela peut être se former à un métier à la ferme ou au bâtiment, à la couture, à la cuisine…", énumère le président du CPAS Frédéric Hallez (Action - CDH).

Et plutôt que de les cacher, le CPAS a décidé d’exposer le savoir-faire de ces personnes. "Le CPAS a par exemple développé un service de création de meubles avec des palettes et, pour ce projet Recycl’up, nous avons obtenu fin 2017 un budget de 19.000€ du ministre wallon Carlo Di Antonio, dans le cadre de l’appel à projets Recyclerie, glisse Frédéric Hallez. Ce budget va nous permettre de développer ce service et de sortir de nos murs. Notre première action a été liée au marché de Noël. Les stagiaires ont réalisé divers éléments de décoration, dont des sapins, avec des palettes en bois."

Les meubles seront également mis en vente, notamment dans les locaux de l’épicerie solidaire à la gare de Comines, où se trouvera un catalogue avec tous les meubles existants.

"Nous songeons à organiser des portes ouvertes cette année pour valoriser nos services Insertion. Nous voulons participer à la Fête de la récup’ du centre culturel… Nous essayons de participer à un maximum d’événements pour exposer ce que réalisent les stagiaires du service Insertion."

L’idée est de montrer les réalisations des stagiaires du service Insertion. De valoriser leur travail. "Ils réalisent un travail en interne qui est superbe, des salons de jardin, des jardinières… Tout cela mérite d’être mis en avant. Qu’il y ait une communication autour. Nous avons par exemple également un atelier de construction et nous sommes en train de construire une extension du centre administratif du CPAS parce qu’une salle de réunion manquait. Tout cela mérite d’être mis en avant. C’est également important pour nous de sortir de nos murs."

Le CPAS de Comines-Warneton va également travailler sur un projet qui n’a pourtant pas été retenu pour subsidiation par le ministre wallon Carlo Di Antonio : la création de meubles à installer dans les espaces publics.