Le DAL soumet ses propositions

Laurent Dupuis Publié le - Mis à jour le

Tournai-Ath-Mouscron

Le collectif Droit au logement veut mettre le logement au cœur du débat tournaisien

TOURNAI En vue des élections communales dans la cité des Cinq Clochers, le collectif Droit au logement – Tournai a présenté son cahier de revendications, en matière de logement bien sûr, devant le n°27 de la rue Clercamps, à Tournai. Une maison qui servira d’entrepôt pour une association.

Une habitation qui, selon le collectif, aurait pu être transformée en maison de logement, en guichet unique, où les citoyens auraient pu trouver toutes les informations.

Le collectif veut placer le logement au cœur du débat politique. Qu’il soit une priorité politique et budgétaire. S’il souligne le travail existant du Logis tournaisien, le collectif veut que la ville s’active aussi dans ce domaine.

Qu’elle relance la Régie foncière, à l’arrêt pour l’instant, et qu’elle arrête donc de se reposer sur le Logis tournaisien et le CPAS.

“Il faut aussi continuer à investir dans l’Agence immobilière sociale” , enchaîne Jacky Quintart, président du DAL, qui rejoint d’ailleurs là une remarque récente du groupe Écolo de Tournai.

Pour le DAL, il faut aussi lutter contre les logements vides, notamment ceux au-dessus des commerces . “Face au constat d’un nombre important de logements vides, nous ne sommes pas contre une augmentation de la taxe en la matière.”

Autre problème majeur : l’insalubrité. Dans son cahier de revendications, le DAL propose de renforcer les contrôles. “La domiciliation dans un logement insalubre devrait être empêchée au maximum. Pour ce faire, une collaboration étroite entre les services d’urbanisme de la ville et la police pourrait être profitable.”

En complément, le DAL suggère à la ville de “mettre à disposition des logements de transit qui serviront au relogement des locataires, le temps des travaux” .

Ensuite, le DAL avance une proposition originale : octroyer une allocation de loyer pour le propriétaire qui loue son habitation à une personne ou à un ménage à faibles revenus.

L’ensemble des propositions, reprises dans un cahier qui comporte une trentaine de revendications et évoque l’exploration de nouvelles pistes, ont été remises aux partis politiques de Tournai. Ce sera ensuite au politique de décider s’il place le logement parmi ses propres priorités et s’il répond aux attentes du DAL.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner