Tournai-Ath-Mouscron Le Comité wallon pour le patrimoine mondial doit bientôt analyser le dossier

L’hôpital Notre-Dame à la Rose à Lessines souhaite obtenir la reconnaissance de l’Unesco au travers d’un réseau d’hôpitaux situés dans différents pays, dont le plus connu est sans conteste celui des Hospices de Beaune. L’hôpital Notre-Dame à la Rose est, pour rappel, déjà classé patrimoine immobilier exceptionnel de Wallonie.

"L’hôpital vient de déposer, auprès de la Wallonie, un dossier en vue d’être inscrit sur la liste indicative nationale du patrimoine mondial dont la révision doit être effectuée cette année, explique le député wallon François Desquesnes (CDH). Cette liste comporte actuellement seize biens, allant du champ de bataille de Waterloo au palais de justice de Bruxelles en passant par les citadelles mosanes. Si cette inscription n’octroie aucune protection légale ou un financement de la part de l’Unesco, elle constitue une étape obligatoire."

Le député demande au ministre de tutelle quelles seront les prochaines étapes. Et, par la même occasion, le calendrier de celles-ci. " L’hôpital Notre-Dame à la Rose est candidat à cette reconnaissance et a noué des relations avec d’autres sites hospitaliers médiévaux dans la perspective de la création d’une thématique commune, indique ainsi le ministre wallon chargé du Patrimoine, Carlo Di Antonio (CDH). L’inscription sur la liste indicative est un préalable indispensable à toute candidature à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial. L’Unesco ne reconnaissant que les États, nous avons une liste indicative pour la Belgique, constituée par addition des propositions des régions."

En Wallonie, par exemple, il faut savoir que toute inscription doit être approuvée par le Comité wallon pour le patrimoine mondial. Ce comité se réunira à l’automne prochain. Les Lessinois croisent donc les doigts.