Tournai-Ath-Mouscron Vincent Williame et ses équipiers ont battu Chapelle au bout du suspense pour retrouver la deuxième provinciale.

Le FC Brunehaut n’aura mis qu’une année à remonter en P2, mais cette accession n’était sans doute pas prévue si tôt. À l’issue d’un match palpitant face à Chapelle remporté aux penalties, les Hollinois de Michael Wiesniewski vont donc retrouver la deuxième provinciale. Pour le portier Vincent Williame, 41 ans, ce succès, synonyme de retraite sportive, a évidemment quelque chose de particulier.

"Nous avions conservé une grosse partie de l’ossature, mais je ne pensais pas que nous arriverions à remonter déjà cette année. Lors du premier match du tour final, face à Enghien, nous avons su faire preuve de réalisme pour l’emporter 5-1. Et contre Chapelle, les spectateurs auront vu un très beau match, entre deux formations qui méritaient de monter. Il y a eu un piquet d’un côté, une latte de l’autre. Et à deux minutes de la fin, seul devant moi, le joueur de Chapelle rate. Franchement, ça jouait d’un camp à l’autre, sans véritables temps morts. La pièce est tombée dans notre camp. C’est incroyable."

Et à présent ? Le FC Brunehaut ne sera pas trop gourmand en P2. Se sauver le plus vite possible constituera l’objectif prioritaire. "Surtout qu’avec des montants comme Warcoing et l’Union de Tournai, la série sera encore très relevée", fait remarquer Vincent.

Plusieurs joueurs, comme Greg Legrand, ont décidé de stopper. "Romain Covain, mon frère et moi aussi", assure Vincent, qui aurait déjà dû arrêter sa carrière avant de reprendre entre les perches. Cette fois, ce devrait être la bonne.

"Nous avons fait deux gardiens et j’espère qu’ils vont bien s’intégrer. Je ferai office de troisième portier au cas où et je serai le T2 de Michael et le coach des gardiens. Nous allons aussi essayer de conserver notre médian Jérémy Nowak, qui nous a apporté beaucoup. Il a dit qu’il repartirait jouer en France avec des potes, mais il sera précieux pour nous en P2. Se sauver la saison prochaine avec ce groupe serait une belle revanche par rapport à notre descente la saison dernière."

Il est écrit que le FC Brunehaut a des ressources. Alors qu’il y a peu de temps les dirigeants se demandaient s’ils allaient encore pouvoir aligner une équipe première, voilà le club en P2 !