Tournai-Ath-Mouscron

Le dimanche 23 septembre, l’atelier patoisant Les Calaudeux d’Aprë R’Chînë organise un après-midi dédié au picard des Collines. Il vous présentera L’Héritâns’dë Mossieu Pikâr, une pièce en deux tableaux qui a reçu le cinquième prix au concours d’écriture en langues endogènes de la région Wallonie-Bruxelles, et d’autres pîch’de théat’. L’atelier patoisant Les Calaudeux d’Aprë R’Chinë accueille pas moins d’une trentaine de personnes qui, chaque jeudi à l’estaminet de l’Écomusée, replongent agréablement dans le parler de leur enfance, quand on calaudait au coin du feu ou que l’on faisait scrîne avec ses voisins, sa famille et ses amis.

Ponctuellement, les Calaudeux partagent leur passion et leur plaisir en proposant des événements au grand public. Le dimanche 23 septembre, ils joueront trois pièces de leur cru lors d’un après-midi parfumé au langage dë dans l’temps et d’à mon nou z’aut et L’Héritâns’dë Mossieu Pikâr. C’est une manière de pérenniser nos patois, une autre richesse du terroir.

La pièce en deux tableaux en picard de Collines El’rakuzèt’ vous parlera des dangers des nouvelles technologies… Cette pièce à sketches en picard des Collines a été présentée au gala des Fêtes aux langues de Wallonie à Gosselies. L’autre pièce, El’mago d’no Monônk’ Zidôr, aiguillera les spectateurs sur l’attrait pernicieux de l’argent. Elle a été présentée lors du P’ti kabarë dë l’Saint-Valentin en février.

C’est donc un après-midi convivial qui s’annonce. Il est ouvert à tous, jeunes ou moins jeunes, balbutiant en patois ou polyglottes émérites.

Le rendez-vous est fixé à la Maison de village, Rue Abbé Pollart 4 à Flobecq, le dimanche 23 septembre à 15 h 30. Vu le nombre de places limité, la réservation est obligatoire (068/44.80.58).