Tournai-Ath-Mouscron Le dossier lessinois n’est pas repris dans le plan wallon de modernisation des piscines

Le gouvernement wallon vient de dévoiler la liste des 33 piscines qui se partageront une enveloppe de subsides de 55 millions d’euros pour rénover leurs infrastructures.

Parmi les villes dont le dossier a été retenu, figurent, en Wallonie picarde, Mouscron, Ath, Comines-Warneton ainsi que Péruwelz-Leuze.

La grande oubliée du triple arrondissement est Lessines dont la candidature n’a malheureusement pas abouti dans le cadre du plan piscines de la Région wallonne.

"Nous sommes bien évidemment déçus de ne pas faire partie des heureux élus. Depuis son ouverture dans les années 1970, le bassin de natation n’a jamais été modernisé. Le seul gros investissement consenti à ce jour remonte au début des années 1990. À l’époque, la toiture de la piscine avait été refaite", indique Dimitri Wittenberg, échevin des Sports (PS).

Comme bon nombre de piscines vieillissantes mises en service il y a plus de 30 ans, celle de Lessines sitée sur le site du centre sportif Claudy Criquielion, en bordure du boulevard Schevenel, accumule les problèmes !

"Même s’il y a encore des pertes d’eau, nous avons pu les réduire de 40 % en colmatant les fuites les plus importantes, mais cela n’est pas suffisant. Une enveloppe de 80.000€ est prévue pour remplacer la canalisation défectueuse."

Par ailleurs, la majorité vient de soumettre au vote du conseil communal une modification budgétaire qui prévoit, à l’extraordinaire, une dépense de 600.000€ pour effectuer les travaux prioritaires qui s’imposent à la piscine.

"Le plus urgent est de mettre en conformité le local technique ainsi que les sorties de secours tout en remplaçant l’installation électrique, de même que le système d’automatisation de la gestion des installations. Pendant des années, nous avons bénéficié de dérogations qui arrivent à leur terme."

Si la Ville espère obtenir une aide d’Infrasports, elle n’hésitera pas à financer sur fonds propres ces travaux de sécurisation et d’économie d’énergie qui pourraient débuter en fin d’année.

"En ce qui concerne le planning, tout dépendra comme toujours des procédures administratives et des sociétés qui feront une offre dans le cadre du marché public."Bruno Deheneffe